logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Focus sur Harry Winston

Je ne résiste pas à l’envie de vous parler de ce célèbre joaillier américain, surnommé Outre-Atlantique “the King of diamonds”, qui, depuis les années 30, est devenu synonyme de luxe, prestige et qualité.

Pourtant, pour en arriver là, le chemin fut long…

Né en 1896 en Ukraine, il suit ses parents à New York au début du XXème siècle.  Ainsi, il travaille très jeune dans la bijouterie de son père. L’histoire et la légende se confondent aujourd’hui mais racontent qu’à 12 ans, il achète au prix de 25 cents à un prêteur sur gage un morceau de verre qu’il a reconnu comme étant une émeraude. En effet il revend la pierre 800$ dans le magasin paternel.

Rapidement, une évidence apparait clairement: Harry a un oeil extraordinaire pour repérer le potentiel des pierres. Au point que son père n’achète plus une seule gemme sans l’accord de son fils: l’élève a dépassé le maître!

Il créé Harry Winston Inc. en 1932. Pour se faire connaître, il rachète des collections de bijoux de personnalités. Son 1er achat est celle d’Arabella Huntington, décédée en 1929, alors veuve du magnat des chemins de fer Henry Huntington. Avec génie, il redonne vie à ces pierres d’exception mais montées de manière démodée en créant un style moderne, nouveau à New York et fluide. le succès est immédiat: sa réputation est établie.

Dans les années 50, il contrôle le diamant à New York et rivalise avec le géant De Beers.

Sa notoriété et la qualité de ses créations séduisent les plus grands de ce monde: la duchesse de Windsor, la maharanée de Jaipur, en passant par de nombreux milliardaires américains comme les Rockfeller…Arrivent ensuite les stars d’Hollywood qui profitent de cérémonies célèbres comme celle des Oscar pour se parer de ses bijoux: Sharon Stone, Juliette Binoche, Glenn Close…

Monsieur Winston meurt le 28 décembre 1978 à New York, mais l’aventure HW continue: Actuellement, les meilleurs clients d’Harry Winston sont les pays du Golf et du Moyen Orient…