logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

En 2014 Gemmes Paris est enfin né !

Intérieurement, et bien qu’il y ait du bon en lui, je maudis ce marchand désabusé et aigri. Vendre un prix…j’ai passé 15 ans de ma vie à le faire…Je ne vais pas continuer maintenant, après tous ces sacrifices ! Je veux parler des gemmes et trouver un auditoire intéressé, curieux, fasciné par les mêmes sujets que moi ! Je désire partager ma passion avec des interlocuteurs pour qui les pierres précieuses et fines représentent vraiment quelque-chose !

C’est décidé. Mes clients seront les particuliers. Eux, au moins, dans cet univers tellement feutré et secret, auront probablement 1000 questions à poser ! Mais un particulier achète une monture avec sa pierre… Il me faut donc trouver joailliers, sertisseurs, dessinateurs et polisseurs….C’est évident : Je dois m’introduire dans ce monde que je ne connais pas.

C’est un ami d’enfance, oublié depuis 20 ans, qui va m’y aider. Devenu diamantaire de renom, il connaît bien les acteurs de ce marché et me présente les plus grands artisans.

Démarrage de Gemmes Paris

Très vite, la passion qui m’anime et la joie communicante que j’exprime ont raison de mon choix. La première bague Gemmes Paris sort des ateliers en juillet 2014 !

Mon exigence quant au choix des pierres et ma recherche de perfection dans la qualité des réalisations surprennent parfois mes artisans et séduisent toujours ma clientèle. Du coup, elle en parle autour d’elle. Le bouche à oreilles fonctionne. En 6 mois, d’un premier réseau familial, je passe au cercle des amis dont les premiers enfants se marient. Les fiançailles, premiers engagements bénis, sont traditionnellement accompagnées d’une bague.

J’aime alors rencontrer le futur couple. Les tourtereaux répondent à mes questions en me parlant d’eux, de leur vie, de leur rencontre. Je leur fais choisir des pierres, de toutes tailles, mais toujours de très belle qualité. Le contact passe bien. Je me sens en confiance.

2015 sera l’année de vérité !

L’auto entreprise se développe en même temps que je commence à communiquer dans la presse locale. Premiers appels « d’amis d’amis ».

La qualité de mes réalisations et la simplicité de mes rendez-vous convainquent les autres de me contacter. Bien conscient de l’enjeu parfois financier d’une création, la confiance se mérite. Mes ingrédients pour y arriver : de l’écoute, de la disponibilité, du conseil intelligent et beaucoup de patience ! Mais par chance, je ne suis pas pressé et j’aime passionnément ce que je fais !

“Chaque bague réalisée pourrait être un cadeau que je fais à mon épouse. J’y mets beaucoup d’amour et y passe du temps.”

Fin d’année : les résultats sont là. Mon carnet de commandes s’est étoffé au fil des mois. Un site internet a vu le jour. Des appels d’inconnus cette-fois me confortent dans l’idée que la communication fonctionne bien. Je n’ai d’autres choix que de changer de statut.

Un nouveau cap…

En 2016, l’EURL Gemmes Paris voit le jour ! Ça devient sérieux ! Découverte du RSI et bonheur des charges sociales indécentes…

Mais surtout, joie de constater que les efforts me font avancer. Comme un bébé, Gemmes Paris se construit, grandit, prend de l’assurance. Les erreurs sont sources d’améliorations, les vérités de progressions.

L’équipe est soudée. Nous fonctionnons bien car elle sait ce que j’attends d’elle et du niveau de qualité demandée.

J’affine ma perception du métier et oriente ma stratégie en conséquence. Je me créée mon propre univers en essayant de donner un sens à mes créations. Mes clients deviennent alors plus que jamais ma source d’inspiration.

Sans le savoir, ils dessinent eux-mêmes, quand cela est possible, leur propre bijou. Progressivement, en les écoutant, des formes, des couleurs, des symboles apparaissent dans mon esprit. J’aime pouvoir imaginer des créations qui soient non seulement belles, mais qui parlent, qui racontent une histoire.

Lucile3

Cette année est aussi celle de la naissance de l’âme de la société. Je la façonne à mon image et la dessine jeune, dynamique, classique et moderne à la fois, pétillante et accompagnée de petits grains de folie. Je la veux aussi solide dans ses convictions que fidèle à ses principes. Enfin, je lui transmets ma joie de vivre, mon optimisme et ma foi !

Que se passe-t-il en 2017? Pour le savoir, rendez-vous vendredi pour la dernière partie de l’histoire de Gemmes Paris…