logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Retour à la réalité

Le temps passe…trop vite. La réalité nous réveille un matin de printemps 2013. Sur cette plage de Montévideo, Uruguay, nous réalisons alors que dans 1 mois, nous rentrons.

L’appréhension succède à la délicieuse folie des deux années écoulées. Pourtant, nous savons que nous sommes devenus forts dans nos cœurs.

C’est ainsi qu’avec désormais 5 enfants, une forte dose de confiance en l’avenir et beaucoup d’optimisme, nous tournons une nouvelle page du grand livre de notre vie.

Retour à la réalité

Mars sous la pluie. Paris pleure sous le ciel gris. Nous revenons à notre point de départ avec une énergie à déplacer les montagnes ! Tout reconstruire. Les inscriptions à l’école, la maison, la voiture, la banque également…Retrouver la famille, les amis…tant de joie !

Et trouver un métier aussi ! Je sais déjà ce dont je ne veux plus : un bureau, un patron. Quant à mes aspirations, après 2 ans de liberté, elles sont assez simples : m’investir dans un domaine qui me plaît, bouger, voyager, rencontrer, échanger, découvrir. Je veux devenir acteur de ma propre vie. Je veux décider en toute liberté. Moi, Jean-Philippe, je veux vivre !

Ce métier apparaît après une semaine comme une évidence : je vais vendre des pierres précieuses pour voyager encore et retrouver ces amis du bout du monde.

Avoir le courage de faire des choix

La 1ère étape commence par l’apprentissage de la gemmologie. Je choisis l’Ecole des Gemmes dans le 92, pour sa notoriété internationale et son ancienneté. Retour dans la scolarité, entouré d’élèves de tout horizon…Réfractomètre, biréfringence et jeux de couleurs…Premières rencontres intéressantes…

Et après un an de cours, le diplôme tant attendu !

En mars 2014, je créée Gemmes Paris. Ça y est ! Je suis auto-entrepreneur ! Prémices d’un avant-goût de liberté…

Logo

Mais par où commencer ? Ah oui ! Les pierres ! Il m’en faut pour les vendre aux professionnels parisiens. J’organise mon premier voyage en Thaïlande. 10 jours au soleil à la découverte d’un nouvel univers. Les habitudes de « tourdumondiste » reviennent rapidement : tongs, rencontres et décontraction. Et les déconvenues apparaissent : une pierre, même sur place, c’est cher ! Mon maigre budget ne me permet que d’en rapporter quelques unes.

A mon retour, le montant des taxes d’importations en tout genre finit par me convaincre que je ne vais pas dans la bonne direction. Suivre son instinct ; écouter son cœur…

Les quelques joailliers à qui je propose mes six pierres, malgré leur superbe, ne peuvent s’empêcher de sourire.  Je me souviens encore de l’un d’entre eux me disant, amusé : « Vous êtes un doux rêveur…qui voulez-vous séduire avec 6 pierres ? Elles sont très belles mais il vous en faudrait au moins 20 de plus pour être crédible ! »

Nous passerons un long moment à négocier un prix sans même parler de la beauté de la pierre, de son origine et de son histoire, de ses nuances et de son éclat

La déconvenue est amère, il faut rebondir ! L’aventure Gemmes Paris se dessine jeudi…