logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Naissance d’un bourgeon

Amicie et Amaury font partie de ces gens dont on se dit, après les avoir quittés,qu’ils sont “cools”: Alors en plein déménagement, malgré un accouchement récent, elle, le visage encore marqué de fatigue, m’accueille au milieu des cartons. Pendant que son mari s’assied sur l’un d’entre eux, elle s’occupe de leur petit Gaston. J’apprends très vite qu’un dégât des eaux survenu dans la nuit dans leur nouvel appartement les préoccupe, mais pas plus que ça… “Après tout, les travaux de rénovation et de peinture sont terminés, nous devons nous installer ce soir, mais les ouvriers sont encore là, me dit-elle…ouf! Ils vont pouvoir s’en occuper” me dit-elle.

Je dilue le sucre de mon café avec mon stylo car les petites cuillères sont rangées et nous parlons du projet. J’aime beaucoup leur simplicité! C’est tellement facile!

Amaury souhaite offrir à son épouse une bague pour la naissance  de Gaston. Ils veulent quelque-chose de frais, d’original, de moderne et de présent. Un bijou qui soit remarqué mais sans remplacer sa bague de fiançailles à laquelle elle tient plus que tout.

Le volume sans lourdeur, ce sont les volutes: aériennes et gracieuses, élégantes et tout en mouvement, pavées, ou pas…nous nous orientons vers ce choix. Quant à la pierre qui ornera cette bague, elle la voudrait pétillante et lumineuse. Elle porte du jaune, du orange, des couleurs chaudes…

Son choix s’orientera vers un saphir Ceylan jaune, rond, intense et chaud. Je vous laisse découvrir cette monture qui l’a totalement séduite!

 

“Merci Jean-Philippe pour votre gentillesse et vos conseils avisés. Amaury m’a offert la bague. Elle est parfaite. J’aime beaucoup sa légèreté et le mouvement des volutes qui la rende douce visuellement. La pierre est encore plus belle une fois montée; c’est incroyable. Ce jaune est parfait, il pétille et son peps me met en joie! Bravo et encore merci!”