ActualitésQuoi de neuf ?

12Mai
2021

Parce-que je me sens femme !

40 ans… « Bon anniversaire » me lancerez-vous ! Oui…mais non. La motivation d’Elodie ce jour-là est ailleurs.  Non, ce n’est pas une bague d’anniversaire qu’elle souhaite s’offrir. Son mari le lui a déjà proposée. Elle a refusé. 

Cette bague, dont elle souhaite que l’Atelier Mähler s’occupe, représente bien plus que cela !

en savoir

Il s’agit d’une évidence. D’une conséquence logique. A l’image d’un chemin éprouvant dont on verrait désormais le bout, elle ressent du plus profond de son être une satisfaction et une plénitude qui l’envahissent et la comblent d’une joie intense. 

Elle peut aujourd’hui se retourner sur la parcours déjà réalisé : 3 enfants, un homme qui l’aime, un job dans lequel elle est épanouie. Elle saisit cet instant qui s’éternise délicieusement. Un moment de répit dans ce tourbillon de la vie…

Bague de fiançailles sur-mesure atelier mahler

Et puis, dans notre conversation, il y a ce quelque chose en plus dont elle n’arrive pas à trouver les mots afin de l’exprimer…Dur de choisir le terme juste pour qualifier une impression…

A cette sérénité intérieure s’ajoute un étrange et nouveau sentiment de paix : son regard sur les choses, sa manière de les vivre, l’apaisement entre son corps et son cœur, la tempérance et le contrôle naturel de son ressenti…  

Bague de fiançailles sur-mesure atelier mahler

Sûr de moi, je me résous à interrompre cette magnifique déclaration d’amour à la vie en lui suggérant un mot : la sagesse ! 

Après un temps de silence pendant lequel je me reproche déjà d’avoir rompu cette  séquence émotion, elle me répond, avec un sourire que je n’oublierai pas : « Je ne sais pas…je crois  qu’en fait, je me sens tout simplement femme » !

Je suis sidéré et plein d’admiration… Elle avait su me faire comprendre, par ce seul mot, le sens de tous les précédents. Elle m’avait expliqué avec beaucoup de délicatesse et de féminité ce qu’une femme pouvait ressentir dans la fleur de l’âge. J’en étais presque jaloux !

Ainsi, ce bijou était le cadeau qu’elle souhaitait se faire en tant que femme, tout simplement. Et peu importe ses faiblesses, peu importe ses défauts, peu importe le regard de l’autre, elle les acceptait désormais. Elle était bien, dans son corps, dans son âme, dans ses pensées et ses actions…en harmonie !

Merci Elodie d’être cette femme touchante et sincère. Merci de votre confiance. Merci pour cette sagesse et cette maturité édifiantes. Bon anniversaire !

Trouver bague de fiançailles paris

06Mai
2021

Trouver sa bague de fiançailles à Paris

Si Paris est bien la capitale mondiale de la joaillerie « à la française », il est à priori  simple d’y trouver la bague de fiançailles de ses rêves. Il suffit d’arpenter les rues de certains quartiers parisiens pour s’apercevoir que l’offre ne manque pas à Paris: Derrière de somptueuses vitrines lumineuses, bagues de fiançailles ornées de saphirs, rubis et autres diamants vous feront de l’œil et sauront vous dévoiler leurs plus beaux atouts à grands coups d’éclats, de jeux de couleurs et de brillance. 

Pour autant, la bague de fiançailles que vous porterez toute votre vie doit-elle forcément venir d’une bijouterie ? Pas sur ! Focus sur les moyens de trouver sa bague de fiançailles à Paris.

en savoir

Trouver sa bague de fiançailles dans une bijouterie parisienne

Tout d’abord, il y a donc celles que vous trouverez dans des bijouteries. Ces magasins disposent souvent d’un choix important et varié. Vous y trouverez différentes pierres de couleur qui orneront votre bague de fiançailles, montées sur or jaune, ou blanc, selon la tendance.  L’accueil y sera sans doute chaleureux, l’argumentaire de vente bien rôdé et le conseil plus ou moins avisé, selon les connaissances de votre interlocuteur.

Les bagues de fiançailles qui seront proposées sont fabriquées en série, ce qui implique, vous l’aurez deviné,  qu’il n’est pas impossible de vous retrouver à votre prochain dîner à côté de celle qui portera la même ! Oups !

bague or jaune et or blanc / saphirs

Trouver sa bague de fiançailles chez un antiquaire

A Paris, il y a aussi la possibilité de trouver sa bague de fiançailles chez des antiquaires. Ce sont des marchands qui les proposent d’occasion. Elles ont normalement été restaurées, vérifiées et ont l’avantage d’être exposées à des prix souvent plus intéressants que s’il fallait la faire faire. C’est une solution qui s’avère être parfois intéressante. On peut même réaliser une « bonne affaire », au regard de la pierre de centre, de son poids et de sa qualité. 

En revanche, cette bague de fiançailles dénichée à Paris ne vous racontera pas son histoire. Autrement dit, d’où vient-elle ? Comment a t-elle été entretenue ? A t-elle subi des chocs ? Des réparations ? Seul  l’usage et le temps vous le diront ! 

bague de fiançailles or jaune et diamants - bandeau

Trouver sa bague de fiançailles dans une salle des ventes 

Dans ce créneau, il y a aussi les bagues de fiançailles que l’on peut trouver à Paris, dans les salles des ventes. 

Là, si la bonne affaire existe réellement, il vous faudra surtout vous armer de patience et de temps. Autant vous dire que votre bague de fiançailles devra être pensée plusieurs mois avant, voire plus ! En effet, comme le veut le principe de ces ventes-là, le prix est en fonction de la demande. Plus il y a de personnes intéressées par votre bague de fiançailles, plus les enchères grimperont !  Il faut ainsi savoir parfois laisser tomber, attendre la prochaine vente, histoire que les excités se chamaillent le bijou convoité sans vous, et patienter le moment opportun. Et cela prend du temps. Autant à Paris qu’en province. Avant d’enchérir et de vous lancer dans la course, obtenez surtout le maximum d’informations  au sujet de la bague de fiançailles repérée. Quelle est la pierre ? Est-elle certifiée ? D’où vient-elle ? Quelle est la matière de sa monture ? De l’or ? Du platine ? Et surtout, combien coûterait-elle réellement ? Ainsi, vous saurez à quel moment, en cas de joute financière, il faut vous arrêter !

Enfin, n’oubliez pas qu’en cas d’acquisition, il vous faudra régler des taxes…À bien prendre en compte car on les oublie souvent et c’est alors la douche froide !

bague de fiançailles or blanc et saphirs

Bague de fiançailles sur-mesure 

Enfin, il y a le sur-mesure. Souvent réalisées « en chambre », c’est à dire en étage dans des immeubles parisiens, ces bagues de fiançailles se veulent être le reflet de vos souhaits. « Sur-mesure » ne veut pas nécessairement dire unique. Certains joailliers vous proposeront des montures déjà réalisées qu’ils adapteront selon vos envies.

Mais ces bagues de fiançailles seront fabriquées la plupart du temps selon les règles de l’art, avec une cire, puis une fonte et un vrai travail du joaillier, mais là encore, selon ses compétences et son talent.

Bague de fiançailles or blanc et rubis

Bague de fiançailles, l’Atelier MÄHLER 

Et puis, toujours dans l’univers du sur-mesure, il y a le nec plus ultra, l’exemplaire unique, la bague de fiançailles que vous ne verrez jamais sur aucun autre doigt (et si d’aventure cela devait arriver, ce serait alors un bon moyen de savoir qu’elle a été copiée).  

Fruit d’un travail d’échanges entre le joaillier/créateur et vous-même, elle veut révéler une part de vous, de votre personnalité. Rien n’est laissé au hasard et chaque mot que vous emploierez sera entendu et potentiellement traduit en une courbe, un motif, un symbole. Cette bague de fiançailles vous racontera une histoire, votre histoire. Et c’est pour cela que vous l’aimerez : non seulement elle sera belle, mais en plus, elle vous ressemblera.

 

Vous pouvez trouver à Paris un joaillier qui travaille ainsi : bienvenue chez L’Atelier MÄHLER !

 

Alliances - Comment choisir son alliance ?

30Avr
2021

Comment choisir son alliance ?

Comment bien choisir son alliance ? Ça y est ! Vous êtes fiancées ! Vos 2 familles se sont rencontrées et tout s’est bien passé. La bénédiction des fiançailles marque le départ, en principe, d’une période de discernement pendant laquelle vous allez tous deux vous assurer que vous êtes faits l’un pour l’autre. A son terme, le mariage ! Mais…et les alliances alors ?? Quand, comment, laquelle ?

L’Atelier MÄHLER vous aide à choisir votre alliance ! 

en savoir

Comment choisir son alliance ? Les couleurs

Traditionnellement, il existe trois couleurs : le jaune, le blanc et le rose. La différence de couleur va se jouer dans la proportion et le type de métal associé à la base commune : l’or jaune. Ainsi, pour obtenir de l’or rose, on ajoutera du cuivre, tandis que pour l’or blanc, ce sera un alliage composé de palladium, entre autre. 

A propos, un bijou réalisé en or blanc ressortira de la fonte d’une couleur jaunâtre ou « neige fondue ». Et oui ! Car 75% d’or jaune mélangé à 25% d’alliage blanc ne peuvent pas faire blanc. Alors pour la rendre aussi lumineuse,  la dernière étape consiste à la tremper dans un bain de rhodium. Par électrolyse, les particules de rhodium vont se fixer à votre bijou en formant une pellicule très brillante ! On appelle ça le rhodiage. Attention, l’opération doit être renouvelée tous les 4/5 ans !

Ceci étant dit, l’usage est d’harmoniser la couleur de votre bague de fiançailles à celle de votre alliance : jaune/jaune, rose/rose et blanc/blanc.

Néanmoins, si vous choisissez une alliance simple et fine, vous pouvez oser 2 couleurs différentes car votre anneau, logé sous votre bague, ne se verra que peu.

Les différentes formes d’une alliance 

Le demi jonc est le modèle le plus courant. Il s’agit d’un anneau de largeur variable, bombé dans sa partie extérieure et plat côté peau.

Sa largeur ne doit pas être inférieure à 2mm. En dessous, vous risquez de la déformer ! Les femmes prendront généralement 2 ou 2,5mm tandis que les hommes opteront pour 3/3,5mm. La finesse et la sobriété de l’anneau lui permettent de trouver quasi systématiquement sa place à côté de votre bague.

Dans des cas particuliers, il est possible de créer une alliance épousant parfaitement le contour de votre bague de fiançailles. Cette solution permet ainsi aux deux bijoux de s’emboiter sans risque de les abîmer l’un contre l’autre et se réalise notamment en cas d’alliance pavée.

 

Alliances - Comment choisir son alliance ?

Justement ! Pavée ou pas ?

La réponse vous revient ! Sachez simplement que si pavage il y a, il peut s’arrêter à mi-doigt, ou recouvrir intégralement votre alliance. Si tel est le cas, soyez précautionneuse, car une partie des pierres seront donc en contact avec ce que vous portez (gare aux clés !).

Les mariés doivent-ils porter les mêmes alliances ? 

Il n’est pas obligatoire de porter les mêmes alliances ! Les mariés sont totalement libres de choisir des alliances similaires ou différentes. Cette différence peut se faire au niveau de la couleur, de la forme, de l’épaisseur, etc. Les options sont multiples ! 

N’oubliez pas que le but est de trouver des alliances qui vous ressemblent et avec lesquelles vous vous sentez le plus à l’aise ! 

Graver l’intérieur d’une alliance …

La gravure d’une alliance permet de la personnaliser et de la rendre vraiment unique. C’est un moyen d’y laisser un message qui vous tient à cœur, ou plus simplement, le prénom de votre bien-aimé et votre date de mariage. En règle général, nos mariés nous demandent de graver dans l’alliance de l’homme : “de Claire à Pierre 21 juillet 2021” ou  bien “Claire 21 juillet 2021” et dans celle de la femme “de Pierre à Claire 21 juillet 2021”… Certains couples optent pour des messages plus originaux comme : “L’un pour l’autre, ensemble pour dieu” ou bien “Totus Tuus” (tout à toi, en latin) ou encore “ je veillerai sur toi”. 

Ainsi, bien que souvent similaires, les alliances d’un couple sont facilement personnalisables et uniques.  L’Atelier MÄHLER réalise tout type d’alliance ! N’hésitez pas à nous contacter ! 

Si vous souhaitez poursuivre votre lecture sur ce même thème, jetez un coup d’œil à notre article sur les origines des fiançailles et des alliances. 

sertissage - atelier MÄHLER - joaillier parisien de bijoux sur-mesure

09Avr
2021

Techniques de sertissage

Techniques de sertissage : Au bout de votre doigt se cache un véritable trésor… D’abord parce que votre bague est surmontée d’une belle pierre, fine ou précieuse, d’une certaine valeur. Ensuite, parce que ce bijou accompagne souvent un événement qui y ajoute une dimension sentimentale. 

Et enfin, parce que derrière cette bague, il y a un véritable travail d’artisan, un savoir-faire inestimable, demandant parfois l’expérience de 3, 4, 5 intervenants… Dont le sertisseur… Son métier ? Fixer les pierres précieuses à la monture. Pour cela, il existe de nombreuses techniques de sertissage demandant un savoir-faire précis pour chacune d’entre elles ! 

Voici donc un focus sur les techniques de sertissage. 

en savoir

Le métier de sertisseur, rigueur et précision :

 

Commençons d’abord par un petit rappel du métier de sertisseur… 

Véritable artisan joaillier, le sertisseur enchasse et sertit les pierres sur la monture afin de les présenter sous leur meilleur jour tout en garantissant leur fixation.

Le métier de sertisseur demande une technique d’une rigueur absolue, un sens de l’observation aigu, un esprit analytique et un sens de l’harmonie. 

Les meilleurs sertisseurs font un travail exceptionnel ! Pour reconnaître la qualité du sertissage, il suffit d’observer à la loupe les grains réalisés pour sertir des pierres de pavage. S’ils sont bien ronds et réguliers, “boulés”, alors, notre homme a bien utilisé un perloir, gage de professionnalisme et d’expertise !

 

Techniques de sertissage : Le serti griffe

 

Souvent utilisé pour mettre en valeur une pierre de centre, le serti griffe consiste à loger la pierre dans un chaton (une structure en or légèrement conique) dont les extrémités supérieures (les griffes) sont rabattues sur le dessus de la pierre puis mises en forme (en “pointes” ou “boulées”).

Ainsi, la pierre est maintenue de tous côtés et  offre à son propriétaire une vision très épurée de sa gemme. En contemplant le bijou du dessus, seules les griffes sont visibles (et non le chaton).

Le serti griffe est une des techniques les plus utilisées en joaillerie, surtout lorsqu’il s’agit de sertir des pierres importantes. 

 

bague de fiançailles joailier parisien serti griffe

Techniques de sertissage : Le serti clos

 

Ce moyen de sertissage permet, par-exemple, de protéger le feuilletis d’une pierre (partie la plus large de la pierre). Il consiste à ceinturer la gemme dans le métal en le rabattant tout autour à l’aide d’une marteleuse.

Evidemment, la création d’un serti clos empiète légèrement sur la surface de la pierre et donc, sur sa visibilité. Il est donc plus approprié sur des pierres importantes.

Il existe 2 types de serti clos: « à fond ouvert » ou « à fond fermé ».

Le 2ème était très répandu au XIXème siècle pour « donner l’illusion d’une couleur ». Le principe consistait à prendre un morceau de verre taillé et de glisser entre elle et le fond métallique du serti clos une feuille de la couleur souhaitée. Ainsi, le verre incolore prenait la couleur recherchée avec l’impossibilité à son propriétaire de déceler la supercherie !

Le 1er, quant à lui, est aujourd’hui couramment utilisé … plus question de duper le client !

 

bague de fiançailles sur-mesure serti clos

Le serti demi-clos

 

Moins traditionnel que le serti clos, celui-ci vise à ceinturer la pierre de deux fines bandes de métal sur ses côtés opposés, laissant ainsi les deux autres côtés exposés à la lumière. 

Il est utilisé afin de créer un bijou à la fois solide et lumineux ! En effet, grâce à ce sertissage, la lumière peut facilement traverser la pierre et lui offrir ainsi un bel éclat ! 

Enfin, cette technique permet de jouer sur les volumes de la bague et sur la place qu’elle prendra sur votre doigt tout en lui apportant une touche très contemporaine!

 

bague de fiançailles serti demi-clos atelier parisien joaillier

Le serti masse ou massé, gypsy ou flush

 

Même principe que le serti clos, à la différence que la table de la pierre, sertie masse, affleure la surface du métal. Cela donne l’impression d’une pierre incrustée dans la monture. C’est une technique de sertissage adaptée aux surfaces arrondies. 

 

Bague sur-mesure serti masse

Le serti grains

 

Utilisé principalement pour les pavages de petites pierres, il consiste, à l’aide d’une échoppe, à pousser des perles minuscules en métal sur le feuilletis de la pierre en formant des « mini griffes ».  Ainsi, la pierre est extrêmement bien maintenue. 

Afin de rendre le tout plus harmonieux, les grains sont perlés grâce à l’outil nommé perloir.  

 

bague de fiançailles serti grains

Techniques de sertissage : Le serti rail

 

Le serti rail consiste à positionner quant à lui les pierres de même diamètre/largeur entre 2 rails dont on va rabattre la partie supérieure. On utilise notamment cette technique pour les alliances pavées de princesses (diamants carrés). Les pierres sont ainsi positionnées côte à côte, sans espace. Le bijou est donc très résistant ! 

Dans le même style, vous pouvez tomber sur des montures où le serti rail encadre une seule pierre. On parle alors de serti barrette. 

 

bague sur-mesure Atelier Mähler

Le serti tension

 

Ce type de sertissage est le plus original ! L’idée est de donner l’illusion que la pierre flotte. Rassurez-vous ! Cette dernière est bien maintenue dans deux petits sillons creusés dans l’anneau. Serti néanmoins très fragile malgré son côté esthétique, il est généralement déconseillé surtout lorsqu’il s’agit d’un diamant…Ce serait dommage de le perdre ! 

Le serti mystérieux

 

Un sertissage qui ne se voit pas ou comment sublimer un bijou sans en révéler la fabrication … Voilà l’ambition de la maison Van Cleef et Arpels lorsqu’il crée et dépose un tout nouveau type de sertissage en 1933. 

Pour le réaliser, les pierres sont taillées d’une manière spécifique au niveau de leur culasse, permettant ensuite de les faire glisser entre les rails de métal en forme de “T”.  Le résultat, absolument étonnant, demande une collaboration parfaite entre le joaillier, son lapidaire et le sertisseur !

 

Vous le comprenez donc, les techniques de sertissage sont nombreuses et complexes.

Ce n’est pas pour rien qu’en bijouterie-joaillerie, le sertissage est un métier à part entière ! Maîtriser la totalité de ces techniques est un apprentissage long et fastidieux… 

Alors, parmi toutes ces techniques, laquelle est votre préférée ? 

bague de fiançailles reine Elizabeth II

31Mar
2021

Bagues de fiançailles de stars 

Bagues de fiançailles de stars : Comme vous, les personnalités du monde entier ont croisé leur prince charmant. Après la rencontre, magique, une demande en mariage s’impose. Genoux à terre comme dans tout bon conte de fée, la belle reçoit dans un écrin de velours la tant attendue bague de fiançailles.  Démesurées, incroyables, époustouflantes, quelles sont ces bagues de fiançailles portées par les célébrités des quatre coins du monde ? 

Voici un focus sur les plus iconiques d’entre elles ! 

en savoir

Bagues de fiançailles de stars : Jackie Kennedy

Commençons d’abord par Jacqueline Kennedy. 

C’est le 23 mai 1953 que John F Kennedy, futur 35ème président des Etats-Unis, demande Jacqueline Bouvier en mariage. Après quelques mois de relation, la scène se déroule dans un restaurant de Boston. Après lui avoir très simplement posé la fameuse question lors de ce dîner romantique, il lui dévoile, dans un précieux écrin, un sublime “Toi et Moi”. 

Cette bague est composée d’un diamant rectangulaire de 2,88cts faisant face à une émeraude de taille et de poids identiques. Des diamants taille marquise épousent généreusement les formes de ces deux pierres. Cette extravagante bague signée Van Cleef & Arpels est devenue aussi mythique que ce couple légendaire. 

Bagues de fiançailles de star : bague fiançailles jackie kennedy

Elizabeth Taylor, 69cts de diamant ! 

La grande actrice britannico-américaine a été mariée 8 fois ! Elle avait coutume de dire : « Dans la vie, il n’y a pas que l’argent. Il y a aussi les fourrures et les bijoux ! ».  

Femme de caractère et grande séductrice, elle s’est tout de même fait offrir le Krupp Diamond, diamant de 33,19cts ou encore la Peregrina Pearl, une perle de 50cts ayant autrefois appartenu à Marie 1ère d’Angleterre !

Une de ses bagues de fiançailles ? Un diamant taille émeraude de 69cts offert par Richard Burton, sans doute l’homme le plus cher à son cœur. Elle l’a même épousé deux fois !  

bague fiançailles Elizabeth Taylor

Simplicité, pureté et d’élégance : la bague de Maryline Monroe

Avec son sourire ravageur, son éternelle innocence et ses poses langoureuses, il fallait à la séductrice un bijou à la hauteur ! En 1952, elle rencontre la légendaire star des Yankees, Joe Di Maggio. Après quelques mois d’une relation tumultueuse, le joueur de baseball la demande en mariage. La bague de fiançailles de Maryline Monroe est un “simple” anneau de platine habillé de 35 diamants de taille baguette. Et contrairement à leur union qui n’a pas résisté au temps, cet anneau reste encore aujourd’hui symbole de simplicité, de pureté et d’élégance.

Bagues de fiançailles de stars : Mia Farrow

En juin 1966, Mia Farrow, âgée de 21 ans,  épouse le grand chanteur Franck Sinatra alors de 30 ans son aîné ! 

Lorsque ce dernier lui demande de quitter le plateau de Rosemary’s Baby au profit de son film Le détective, elle refuse énergiquement. Leur divorce est prononcé 2 ans après leur mariage, mais elle gardera tout de même cette bague en or gris ornée d’un diamant poire de 9cts aux dimensions fascinantes !

Bagues de fiançailles de star : Mia Farrow

 

La bague de fiançailles de Queen Elizabeth II

Certes, ce n’est pas la plus belle pièce de joaillerie que la reine possède. En revanche, c’est celle qu’elle porte au quotidien depuis plus de 70 ans ! 

En juillet 1947, la princesse héritière annonce ses fiançailles avec ce beau prince venu de Grèce. Philip est alors obligé d’abandonner sa nationalité grecque et sa religion orthodoxe pour épouser la future reine d’Angleterre. Sur les photos officielles, Elizabeth dévoile joyeusement sa bague de fiançailles ! 

Il s’agit d’un anneau de platine surmonté d’un diamant de 3 cts et épaulé de 5 diamants de chaque côté. La bague de fiançailles est réalisée par un joaillier londonien, Philip Antrobus Ltd.  

Comme celle-ci, plusieurs bagues mythiques appartiennent aussi à la famille royale. Notamment celle de Diana Spencer qui deviendra celle de Kate Middleton. Nous y avons consacré un article : jetez-y un coup d’œil

bague de fiançailles reine Elizabeth II

bagues de fiançailles de stars : Meghan Markle

 

Meghan Markle est d’abord une actrice américaine qui a épousé le prince Harry, 6ème dans l’ordre de succession au trône britannique. Après 16 mois de relation, Harry la demande en mariage, chez lui au Nottingham Cottage. 

Pour l’occasion, le prince Harry imagine lui-même la bague de fiançailles de sa bien-aimée. Une bague créée sur-mesure remplie de symboles et de sens, peut-être a-t-il contacté l’Atelier MÄHLER… ? 😉

Effectivement, cette bague en or jaune présente trois diamants illustrants le passé, le présent et le futur de leur couple.

La pierre centrale provient tout droit du Botswana. Ce joli diamant taille coussin de 4 cts a été choisi par le prince Harry dans les industries diamantaires du pays. Les deux autres diamants taille brillant proviennent d’une ancienne pièce de joaillerie de Lady Diana. 

La bague de fiançailles de Meghan est estimée à plus de 200 000 €. 

Vous en savez désormais un peu plus sur ces bagues de fiançailles iconiques et intemporelles. Ce qui est certain c’est que chaque bague est unique, qu’elle soit au doigt de Jackie Kennedy ou bien du vôtre, l’important étant surtout…qu’elle vous ressemble!

31Mar
2021

Astuces pour reconnaitre un vrai diamant d’un faux

Astuces pour reconnaitre un vrai diamant d’un faux : Mesdames, les plus gâtées d’entre vous ont peut-être eu la chance de recevoir en cadeau un diamant monté en pendentif, en pierre de centre ou en solitaire. Ce bijou était alors probablement accompagné d’un certificat, garantissant son origine, ses caractéristiques et donc, son authenticité.

Il arrive pourtant que des pierres de familles, orphelines, ne soient accompagnées que du souvenir émouvant d’une grande tante ou d’une grand-mère. Pas de papier ni de certificat, sans doute égarés depuis longtemps lors d’un déménagement ou jetés par inadvertance dans une poubelle. Quid de l’authenticité de la pierre ? Et si c’était autre chose que du diamant ? 

Voici quelques astuces qui vous permettront d’en savoir un peu plus ! Mais attention : vos conclusions devront toujours êtres soumises à l’expertise d’un professionnel ! 

 

en savoir

Astuce n°1 pour reconnaître un vrai diamant  : voir à travers le diamant

 

Quoi de plus séduisant dans le diamant que “ses feux”, ces petites lumières qui scintillent quand on l’observe!  Savez-vous pourquoi? En voici les 2 raisons principales:

  • La première, c’est parce-que les facettes sont régulières, symétriques et parfaitement bien taillées. 
  • La deuxième, c’est parce-que la lumière qui y pénètre est très fortement déviée. On appelle cela la réfraction. 

Mais revenons-en au test. Ce dernier se pratique table de la pierre renversée et culasse pointant vers vous. Posez votre pierre non sertie face à l’envers et contre les lignes d’un livre ouvert. La forte réfraction de votre diamant devrait vous empêcher de pouvoir distinguer les écritures à travers. A la place, vous devez normalement voir une tache sombre : l’encre. Si, par le plus grand des hasards, vous parvenez à déchiffrer les lettres, c’est probablement que votre diamant n’en est pas un !

 

Astuces reconnaître vrai diamant

 

Astuce n°2 : La double réfraction

Allons un peu plus loin. Voici une des astuces pour reconnaitre un vrai diamant d’un faux :

Lors de leur cristallisation, les minéraux se construisent selon l’un des 7 systèmes cristallins existant. Celui du diamant est cubique. On dit de cette gemme qu’elle est isotrope ; cela veut dire que le rayon de lumière qui la pénètre est le même qui la traverse et en ressort. 

Par opposition, il arrive fréquemment que la lumière qui pénètre une pierre se divise en 2 rayons. On l’ appelle alors (la pierre) une gemme anisotrope. 

Ainsi, faites donc le test avec votre « diamant » ! Si, par transparence, les écritures se dédoublent, alors, vous êtes en présence d’une matière anisotrope. Et donc, probablement de la moissanite synthétique, la matière couramment utilisée pour imiter le diamant. Et de toute façon, certainement pas du diamant !

 

Astuce n°3 : pour reconnaître un vrai diamant : Test de la loupe

 

En regardant votre pierre avec une loupe x10, s’il s’agit d’un diamant, les bords et les surfaces doivent être d’une symétrie parfaite. Les arêtes, quant à elles, doivent se rejoindre au même point d’intersection, sans décalage.

En effet, le diamant est une pierre d’une valeur telle que les diamantaires savent la mettre en valeur en la taillant, de nos jours, à la perfection. « L’à-peu-près » n’existe pas. Si ce n’est pas le cas, alors, cherchez dans les matières de substitution !

Test de la loupe pour reconnaître un vrai diamant - Atelier MÄHLER

 

Astuces pour reconnaître un vrai diamant d’un faux : Le test du point

 

Placez votre diamant comme précédemment (pointe de culasse en l’air) et dessinez un point sur une feuille blanche.

Si, par transparence, le point se transforme en une couronne, vous êtes en présence d’un zircon (qui n’est pas une pierre synthétique mais qui reste une pierre de substitution au diamant !). 

En revanche, si le point devient une grosse tache noire, alors vous avez un vrai diamant sous la main !  

Test du point pour reconnaître une vrai diamant - Atelier MÄHLER

Astuces pour reconnaître un vrai diamant d’un faux : Le test de la buée 

 

Afin d’effectuer ce test, assurez-vous d’abord que votre pierre soit bien nettoyée. Cette dernière doit être exempte de toute poussière, graisse, tache, etc. Une fois propre, soufflez dessus, comme si vous souffliez sur votre miroir pour l’astiquer.  Si c’est un diamant, la buée se dissipera immédiatement. A contrario, la buée restera quelques secondes sur la surface de la pierre. 

En conclusion, nous vous recommandons fortement de ne pas prendre vos résultats pour argent comptant mais plutôt de les soumettre à un gemmologue. Il vous les confirmera, ou pas et vous apprendrez avec lui beaucoup d’autres choses encore.

Par ailleurs, vos pierres de famille sont d’abord chargées de souvenirs et cette valeur est bien supérieure à leur valeur économique !

Pour le reste, n’hésitez pas à nous contacter !

Les couleurs de l'or - or jaune - or blanc - or rose - or rouge

24Mar
2021

Les différentes couleurs de l'or

Focus sur les différentes couleurs de l’or : Le printemps s’installe timidement sur la France et nous promet un bel été ! C’est le moment qu’attendent les amoureux pour se déclarer officiellement leur flamme : fiançailles et mariages fleurissent. C’est maintenant que l’on se préoccupe de la bague, ce symbole délicat de votre engagement éternel l’un pour l’autre. Choix de la forme de la monture, de la couleur de la pierre de centre et…quid de celle de l’or. 

en savoir

Les différentes couleurs de l’or : or jaune

L’or jaune est composé de 75% d’or pur. Les 25% restants sont des associations d’autres métaux, formant ainsi un alliage. Pourquoi procède t-on ainsi ? Pour garantir une solidité et une dureté de l’or, trop souple s’il était utilisé à 100%. L’or jaune est celui le plus utilisé en joaillerie. De couleur chaude, il habille avec beaucoup d’élégance et de chic le doigt qui le porte. Par ailleurs, il se patine admirablement bien avec le temps et se révèle en se bonifiant avec les années. 

Enfin, il s’associe avec la plupart des couleurs de pierres. Lorsqu’il sert de base à un pavage de diamants, il offre l’avantage de bien voir le contour des pierres et le magnifique travail des grains perlés qui les assemblent.

 

Bague de fiançailles sur-mesure - les couleurs de l'or - or jaune

 

L’or blanc, le grand concurrent de l’or jaune

L’or blanc est un mélange de 75% d’or jaune et de métaux blancs, comme l’argent ou le palladium. Ainsi, en sortie de fonte, le résultat obtenu est un or gris et terne. Pour lui donner sa belle couleur blanche, on le trempe dans un bain de rhodium et le voilà d’une blancheur éclatante.

Le blanc est plus froid que le jaune. Sa couleur le rend plus moderne. Il est lumineux et somme toute assez neutre. Du coup, il se marie avec beaucoup de pierres en apportant une base de contraste intéressante. Le plus beau, à mon sens, est l’association or blanc / saphir « peacock blue », ce bleu intense, profond et très lumineux. 

Le seul « défaut » de l’or blanc, c’est qu’il vous faudra penser à rapporter votre bijou tous les 4 ou 5 ans chez votre joaillier pour lui redonner sa belle couleur des premiers jours. En effet, le rhodium s’estompe avec le temps.

 

Les couleurs de l'or : or blanc - bague de fiançailles

 

L’or rose, nouvelle tendance 2021 ?

L’or rose est aussi élégant. Il est constitué d’une base d’or jaune à 75% associée à un mélange de cuivre et d’argent. Ainsi, plus on  augmente le cuivre en diminuant l’argent, et plus votre métal devient « cuivré ». On parle alors d’or rouge. Inversement, il prend une jolie teinte rosée. 

On dit de l’or rose qu’il est celui des indécises ! Je pense qu’au contraire, il est symbole de tempérament et de caractère. Il reste néanmoins un bon compromis entre le jaune et le blanc. J’ai tendance à ne pas l’associer à un saphir rose par exemple, en particulier si l’or est rouge. Le « ton sur ton » peut être dangereux et donner un côté « bonbon ».  A voir… 

 

Or rose - bague de fiançailles sur mesure Paris

 

Les différentes couleurs de l’or : oui mais…et le platine?

Enfin, il y a le platine. Pur à 95%, c’est un métal naturellement blanc, mais bien plus dense que l’or, donc, plus lourd et donc, plus cher! 

L’avantage est qu’il est aussi plus solide. C’est d’ailleurs pour cette raison que les bagues anciennes sont souvent de 2 couleurs : jaune pour la monture et blanc (platine) pour le  corps de bague. C’est-à-dire les chatons et les griffes qui retiennent les pierres.

Et le rendu quant à lui, en comparaison à l’or blanc, est très similaire. Après, c’est une histoire de goût…et de portefeuille ! Il existe ainsi une grande variété de teintes d’or. De quoi plaire à chacune et surtout aux indécises. Seulement, y-a t’il des couleurs de l’or qui vont mieux avec certaines teintes de peau ? 

 

Les différentes couleurs de l'or : le platine

 

Quel or pour quelle peau ?

En général, l’or possède un tel éclat qu’il s’accorde naturellement à tous les types de peau. Cependant, il est vrai que certaines teintes correspondent plus à une couleur de peau que d’autres.

Il existe 2 types de teintes de peau: les chaudes et les froides. Ainsi, les femmes brunes à la peau mate sont généralement celles qui ont le teint chaud tandis que les blondes aux yeux bleus sont apparentées à un teint froid. Et pour rassurer celles d’entre vous qui seraient désespérées,   il existe quelques exceptions bien sûr…

Voici une astuce rapide et efficace pour connaître votre teinte de peau : 

Retournez votre poignet et référez-vous aux couleurs de vos veines. Si celles-ci sont de couleurs bleutées, alors vous avez un teint froid. 

En revanche si leurs couleurs tirent plus vers le jaune/vert, alors vous avez un teint chaud ! Ainsi, si vous avez un teint plutôt clair et froid, vous devriez vous orienter vers des bagues en or blanc ou en platine (qui sont aussi de couleurs froides). Les reflets blancs du métal illumineront votre teint ! Si vous avez le teint plus mat et chaud, vous êtes chanceuses car vous pouvez tout vous permettre ! Cependant, Il est vrai que la couleur chaude de l’or jaune illuminera votre teint halé. Cette couleur va donner de la lumière à votre peau et mettra parfaitement en valeur votre peau bronzée d’un retour de vacances… 

Voilà mesdames quelques informations qui vous aideront à y voir plus clair. Et n’oubliez pas que pour être sûr de ne pas vous tromper, écoutez simplement votre cœur. Il vous connaît mieux que quiconque et vous soufflera la couleur qui vous ira le mieux !

Pour le reste, l’Atelier MÄHLER reste naturellement à votre disposition !

10Mar
2021

Tendances 2021 des bagues de fiançailles

Tendances 2021 des bagues de fiançailles : Covid ou pas Covid, les amoureux, en 2021, ont bien l’intention de s’engager dans une vie à deux ! Le point de départ de l’aventure : les fiançailles. Temps de discernement essentiel pour se préparer à cette promesse d’engagement, elles sont souvent l’occasion d’un cadeau du fiancé à sa promise : une bague de fiançailles ! 

Connaissez-vous les tendances de cette année ? Quelles bagues de fiançailles sont plébiscitées chez l’Atelier MÄHLER ? Les fiancés ont-ils une préférence de pierre, de l’or ? On vous dit tout ça !

en savoir

Tendances 2021 des bagues de fiançailles : le style bandeau ! 

 

En tête des bagues de fiançailles, on retrouve le style bandeau ! Vous avez sûrement déjà aperçu cette bague iconique de l’Atelier Mähler composée d’un spinelle gris orage de forme coussin au centre, encadré de part et d’autre de deux anneaux « nord / sud » et entre lesquels on découvre une série de motifs géométriques délicats et diamantés.

Ça, c’est le style bandeau de l’Atelier Mähler. Les fiancées adorent ce style et le prennent souvent comme modèle de bagues de fiançailles recherchées !

Il est élégant, permet de mettre en valeur la pierre de centre tout en habillant très confortablement le doigt.

Par ailleurs, il occupe une place potentiellement importante  sur le doigt (cela dépendra de la pierre et de la monture) et offre donc l’avantage de satisfaire les plus gourmandes !

Enfin, l’Atelier Mähler ne faisant que des bagues uniques et sur-mesure, c’est une bague de fiançailles qui se prête bien à notre ambition car l’espace inter-anneaux est ainsi personnalisable à l’infini…enfin presque !

tendances 2021 - bague de fiançailles

Tendances 2021 des bagues de fiançailles : la marguerite  ! 

 

Les tendances 2021 des bagues de fiançailles chez l’Atelier Mähler nous orientent vers la bague style « marguerite ». J’entends déjà certaines, ou certains, penser : « Mais c’est pas vrai ! Encore la marguerite !! » Et oui chers amis…la marguerite ! Elle revient en 2021 plus que jamais. Mais finalement, a-t-elle seulement à une époque disparu ?

A la fois terriblement élégante, intemporelle et sobre, elle reflète une personnalité, un style, un état d’esprit. Elle se porte à 25 ans comme à 60, sans perdre un seul de ses pétales ni gagner une seule ride.

En revanche, la bague de fiançailles marguerite se modernise : ses griffes se positionnent différemment, leurs formes changent et la tête de bague s’en retrouve plus contemporaine et actuelle. 

On y ajoute par ailleurs des rappels de couleur, du contraste entre les pierres et du volume par la réapparition des godrons latéraux. Grand grand coup de cœur pour ce style et ce raffinement « à la française » !

Bague de fiançailles marguerite originale sur-mesure : tendance 2021

 

Les bagues de fiançailles porteuses de sens… 

 

Enfin, dans le top 3 des tendances 2021 de bagues de fiançailles, chez l’Atelier Mähler, on trouve, avec une immense joie, les bagues « porteuses de sens ». Vous savez, ce sont ces bagues qui sont extérieurement très belles et devant lesquelles vous vous extasiez. Mais il y a plus que cela. Elles recèlent en elles un véritable trésor. En effet, en discutant avec son heureuse propriétaire, vous découvrez ce mouvement de l’anneau qui symbolise quelque-chose, cette forme d’entourage qui en représente une autre. Maintenant qu’elle vous le dit, vous détectez enfin cette croix nichée dans le bombé de l’anneau ou dans l’intervalle entre le repos de doigt et le plateau…

Les fiancés, et aujourd’hui plus que jamais, souhaitent revendiquer leur engagement, leur foi, leurs valeurs, leur moral. Les repères sont essentiels et prennent sens sur ce bijou personnel et unique. 

Tendance 2021 : bague de fiançailles sur-mesure paris

 

Tendances 2021 des bagues de fiançailles : Quelle pierre choisir ? 

En ce qui concerne les pierres de centre qui pareront cette bague de fiançailles d’exception, on retrouve, en tête du peloton, le saphir ! Indémodable, intemporel et fascinant, le saphir séduit toujours autant. Sans préciser sa couleur, rappelez-vous qu’il s’agit toujours du bleu. 

Le bleu se marie divinement bien avec le diamant en contrastant avec beaucoup d’élégance avec la pureté de celle que  les romains nommaient « adamas » c’est à dire « indomptable ». En fonction de sa nuance et de son intensité, le saphir « royal blue » révèlera une profondeur envoutante, le « light »  un éclat métallique, lorsqu’il flirte avec le pastel et le « Peacock blue » une majesté éclatante qui, je l’avoue, a beaucoup de succès.

D’autres couleurs de saphirs sont également demandées, plus modestement : le rose, le jaune, le vert, le bleu-vert…

Bague de fiançailles porteuse de sens tendance 2021

L’arrivée du spinelle, nouvelle pierre tendance de nos bagues de fiançailles … 

 

Mais surtout, une autre pierre commence à faire son apparition sur les bagues de fiançailles : le spinelle ! Véritable coup de cœur de l’Atelier Mähler, le spinelle a tout d’une grande : il est très lumineux avec son éclat adamantin (le même que celui du diamant), possède une dureté de 8, identique à celle des émeraudes et donc des pierres de la famille des béryls (aigue marines, morganites…) et des couleurs presqu’infinies : du rouge au noir, en passant par le gris « titanium », le bleu light ou l’indido, ou encore le rose. C’est une gemme très cristalline qui séduit désormais certains fiancés audacieux ou avides de changement et de singularité ! Bravo à eux ! Ce choix est excellent !

Bague de fiançailles tendance 2021 : spinelle

L’or rose, une nouvelle tendance ? 

 

Enfin, parlons de la couleur de l’or associé à ces bagues de fiançailles 2021. 

L’or rose fait son retour ! Subtile, il est moins « voyant » et « lumineux » que l’or jaune. Pour autant, il apporte douceur et chaleur par sa nuance cuivrée et ses couleurs légèrement orangées.

Par ailleurs, il vieillit bien mieux que le blanc qui nécessite, pour le rester, un rhodiage régulier. Ce sera néanmoins l’occasion de nous revoir et nous nous en réjouissons d’avance ! D’ailleurs, le rhodiage, chez l’Atelier Mähler, fait parti de l’entretien compris dans le service après-vente ! Profitez-en !

Ainsi, pour beaucoup, l’or rose devient le bon compromis entre la modernité de l’or blanc et la clarté lumineuse de l’or jaune. 

Bague sur-mesure : tendance 2021 Paris

Ainsi, qu’elles soient bandeaux ou marguerites, solitaires ou extravagantes, simples ou sophistiquées, les bagues de fiançailles chez l’Atelier Mähler veulent d’abord révéler votre caractère et vos envies tout en incarnant vos valeurs et vos engagements. 

Nous sommes tous uniques ; Vous êtes uniques, alors, que cette bague de fiançailles que vous porterez toute votre vie soit le reflet de votre âme ! 

Vive les fiancés !

Les diamants les plus chers du monde

05Mar
2021

Les diamants les plus chers du monde

Focus sur les diamants les plus chers au monde : 

Il est fascinant de constater le pouvoir attractif du diamant sur une femme. Sensibilité féminine ? Domaine de l’inconscient ? Stratégie marketing de grande qualité ? Un peu des trois probablement… 

Toujours est-il que cette matière  minérale, faite de carbone pur, peut atteindre des prix parfois extraordinaires. Différents critères permettent d’estimer leur prix : couleur, pureté, taille et poids.

en savoir

Les diamants les plus chers au monde : Le KOH-I-NOOR

 

Le Koh-I-Noor est un diamant ovale. Totalement pur et d’un blanc très transparent, il a été trouvé en Inde en 1302 et pèse 105 carats. Pour rappel, un carat équivaut à 0,2 grammes. Son poids, en grammes, serait donc de 21,6 grammes. Le KOH-I-NOOR est un diamant aux caractéristiques exceptionnelles. Le type de classe dans lequel il se positionne ne concerne seulement 0,8% des pierres précieuses existantes. 

Longtemps connu pour être le plus gros diamant taillé du monde, « La Montagne de Lumière », car tel est le sens de son nom, a une valeur considérée comme inestimable. Il est actuellement monté sur la Couronne de la famille royale britannique qui est exposée à la Tour de Londres. 

Le KOH-I-NOOR - diamant le plus cher au monde

Croquis du KOH-I-NOOR – Image dans le domaine public : voyages de Tavernier en Inde

Les diamants les plus chers au monde :  Le GRAFF PINK

 

Ce diamant rose de taille émeraude (rectangle aux angles coupés), pèse 24,78cts. Sa couleur fascinante (Fancy Intense Pink) mais aussi sa pureté, certifiée VVS2, le place dans une catégorie de pierres extrêmement recherchées.

Harry Winston en fait l’acquisition en 1950. Il est racheté en 2010 par Laurence Graff à Genève, lors d’une vente aux enchères, au prix de 46 millions de dollars. Il est ensuite monté sur une bague, ce qui en fait un bijou exceptionnel. 

 

Le SANCY, le diamant des rois

 

Objet de convoitise de nos glorieux rois, il a toujours fasciné. Le Sancy est un diamant jaune très pâle d’un poids de 55,23 cts et d’un transparence quasiment parfaite.

Probablement découvert en Inde au milieu du XVème siècle, il est vendu aux anglais en 1605. Il est alors noté dans l’inventaire des joyaux de la couronne britannique : « un diamant féerique, taillé en facettes, acheté au Seigneur de Sancy, baron de Maule ». Il retourne très vite en France grâce à la reine d’Angleterre qui le remet au duc d’Epernon en 1647. 

Le cardinal Mazarin le rachète ensuite pour le donner dans son testament à Louis XIV. Il est ensuite serti sur les couronnes de Louis XV, formant le centre de la fleur de lys puis sur celle de Louis XVI. Maris-Antoinette en a même fait un de ses bijoux ! 

Volé puis retrouvé, il passera de main en main jusqu’à son rachat, en 1979, par le Louvre pour 1 million de francs. Aujourd’hui,  sa valeur est inestimable.

Diamant SANCY - diamants les plus chers au monde

Le diamant SANCY – Domaine public – Musée du Louvre

Le DE BEERS CENTENARY DIAMOND

 

Ce diamant pèse 273,85 cts et a été découvert en Afrique du Sud en 1986. Lors de sa découverte, il faisait un incroyable 599 carats. Certifié par le GIA de couleur D (c’est à dire la plus belle des couleur incolore), il est estimé à 100 millions de dollars. Son acquéreur a préféré rester anonyme.

Le HOPE, porteur de malheur …

 

Porteur de malheur à quiconque le possède, la légende dit qu’il a été volé par Tavernier en 1668 et ramené en France pour être vendu à Louis XIV. Le 1er à subir la malédictions sera l’explorateur lui-même, retrouvé quelques années plus tard aux portes de Paris, dévoré par une meute de chiens sauvages…

Magnifique coussin de 45,52 cts, de couleur certifiée par le GIA « Fancy Dark Grayish Blue » c’est à dire bleu gris, il est estimé à 350 millions de dollars.

Et pour éviter que la mort ne sévisse à nouveau, c’est le Smithsonian Institution of Washington qui le conserve !

Les diamants les plus chers au monde : Le CULLINAN I

 

Plus gros fragment d’un brut découvert en 1905 à Pretoria, le Cullinan I ou « Great Star of Africa » est le plus gros diamant taillé au monde. Il porte le nom du propriétaire de la mine où le diamant brut fut découvert : Sir Thomas Cullinan. 

Ce diamant a demandé huit mois de travail à trois diamantaires pour le polir et le tailler. Il pèse 530,20 cts soit 106 grammes !

Taillé en poire de 74 facettes et totalement incolore, il est la propriété de la couronne britannique et est estimé aujourd’hui à 400 millions de dollars. 

Les diamants les plus chers au monde

Reproduction à l’identique, en résine, du diamant CULLINAN, à l’origine du CULLINAN I.

Les diamants les plus chers au monde : Le PINK STAR

 

Ce diamant rose extraordinaire, taillé en ovale, pèse 59,60cts.

Certifié par le GIA « fancy vivid pink », la couleur la plus belle car la plus intense, il est aujourd’hui le diamant rose connu le plus gros du monde. Par ailleurs, sa transparence et sa pureté parfaites ont contribué à évaluer son prix à 71,2 millions de dollars. L’acheteur, qui a réalisé sa transaction par téléphone, est resté anonyme.

Cette pierre, découverte par la compagnie De Beers en 1999 en Afrique du Sud, pesait lors de son extraction 132,5cts. Il aura fallu 2 ans pour la tailler et la polir…et lui faire perdre plus de la moitié de son poids. Mais quelle merveille !

Cette liste présente des diamants exceptionnels ayant marqué l’histoire par leur superbe et leur utilisation au fil des siècles. Il existe bien d’autres diamants dont la valeur est inestimable… Peut-être se cachent-t-ils dans le fond de vos tiroirs ? 

24Fév
2021

La bague de fiançailles de Kate Middleton

« Surprenant ! » me direz-vous, d’évoquer ce sujet 10 ans après que le prince William ait demandé la main de Mademoiselle Kate Middleton, aujourd’hui duchesse de Cambridge !

Et pourtant, si l’Atelier MÄHLER se penche sur ce sujet, c’est tout simplement parce-que les bagues de fiançailles de cet été se préparent dès maintenant ! Et curieusement, voilà la 3ème « bague à entourage » que vous nous commandez !

Alors l’occasion est trop belle pour ne pas évoquer avec vous cette belle histoire de la bague de fiançailles de Kate Middleton :

en savoir

De Lady Diana à Kate Middleton, un joyau incontournable de la famille Windsor :

Nous sommes en 1981. Pour ses fiançailles, le Prince Charles offre à Lady Diana une bague provenant d’un célèbre joaillier, officiant pour la couronne royale depuis 1843

Au moment de la tragique disparition de la princesse de Galles, il est convenu que le bijou soit légué à celui des 2 fils qui se mariera le premier. Et c’est William qui, en octobre 2010, déclare sa flamme à Kate. Au moment de la bénédiction des fiançailles,  il offre cette bague majestueuse à sa future épouse. Créée par le joaillier royal Garrard Jewellers, elle est composée d’un saphir birman de 18 carats entouré de 14 diamants.

Détails de la bague de fiançailles de Kate Middleton :

La pierre de centre est une gemme exceptionnelle à plusieurs titres: 

D’une part, elle vient de Birmanie qui produit aujourd’hui les plus beaux saphirs encore disponibles sur le marché. Son bleu intense et velouté en fait une pierre littéralement envoûtante. 

D’autre part, son poids hors du commun fait d’elle une pierre très convoitée. Imaginez que pour obtenir un cristal taillé de 18 carats, il faut un brut d’au moins 45 carats !

Estimation de la bague de fiançailles de Kate :

Pour finir de vous faire rêver, sachez que cette bague, au moment du mariage de Charles et Diana, coûtait 28 000 livres. Aujourd’hui, elle est estimée à 370 000 livres ! Pourquoi ? Il suffit de regarder l’icône qui la porte ! 

De toutes les bagues célèbres, cette bague de fiançailles est donc la plus précieuse au monde. Elle restera dans la famille Windsor pour de nombreuses décennies. Peut-être la verrons-nous sur le doigt des prochaines générations ?

Si la bague de fiançailles de Kate vous fait de l’œil, soyez rassurées ! Chez l’Atelier MÄHLER, nous vous proposons des bagues à entourage faites dans le respect de l’art joaillier à prix beaucoup beaucoup plus doux !

 

    Une information,
    un rendez-vous…
    Nous restons à votre écoute





    Uniquement
    sur rendez-vous

    Paris
    1 rue de Châteaudun
    75009 Paris

    BORDEAUX
    49 rue Camille Godard
    33000 Bordeaux