Foire Aux Questions Les questions que vous vous posez

FAQ : L’Atelier MÄHLER répond à vos questions les plus fréquentes…

Question 1 : Faut-il venir avec une idée précise de bague avant de venir vous voir ? 

Vous n’avez aucune idée de ce que vous souhaitez? Votre conviction en revanche, c’est que votre baguer doit être unique! Pas question de croiser la même au doigt d’une de vos copines  au prochain dîner mondain. Pas de préférence de formes ni de couleurs ? Tant mieux ! Nous pourrons ainsi écouter votre histoire, percevoir votre caractère et noter vos goûts. Cela nous permettra de vous faire des propositions qui vous correspondent! Ainsi, pas d’inquiétude si vous n’avez pas d’idée précise de votre future bague. 

Si au contraire vous en avez une, c’est parfait ! La progression de votre création n’en sera que plus rapide !

Question 2 : Si nous prenons rendez-vous chez vous, cela nous engage-t-il financièrement ? 

Il n’y a aucun engagement financier de votre part à l’occasion du 1er rendez-vous.

A la suite de notre rencontre, l’Atelier MÄHLER vous soumettra 3 propositions. Une bague retiendra probablement (enfin nous l’espérons!) votre attention. C’est à ce moment-là que nous nous lancerons dans la création de votre bijou sur-mesure. Elle commence par le choix de la pierre de centre. Pour cela, vous reviendrez donc dans nos bureaux pour la choisir.

C’est une fois qu’elle est sélectionnée que nous commencerons la fabrication de votre bague sur-mesure.  Il vous sera alors demandé de verser dans les jours qui suivent le rendez-vous (rien ne presse), un acompte. Place alors à la modélisation ! 

Question 3 : Faites-vous seulement des bagues ? 

Eh non ! L’Atelier MÄHLER crée toutes sortes de bijoux sur-mesure : Colliers, bracelets, boucles d’oreilles, pendentifs, alliances… Le concept reste le même ! Nous nous rencontrons, nous discutons de tout, de rien, mais surtout de vous. Puis, quelques semaines plus tard vous pourrez vous promener avec votre nouveau joyau qui vous ressemble. 

Question 4 : Comment nettoyer ma bague de fiançailles ? 

Vous pouvez tout d’abord la frotter avec une peau de chamois. Cela lui redonnera tout son éclat ! Ensuite, si vous souhaitez la nettoyer en profondeur, optez pour un lavage doux avec un peu d’eau, de savon et frottez avec une brosse à dents souple. Vous retrouverez ainsi votre bague de fiançailles comme au premier jour ! 

Question 5 : A quelle fréquence doit-on nettoyer notre bague de fiançailles ? 

Assez régulièrement. Le mieux serait de la laver tous les deux mois ! 

Question 6 : Comment prendre soin de ma bague de fiançailles ? 

Si vous souhaitez garder l’éclat, la couleur et le métal de votre bague de fiançailles comme neufs, il est préférable de ne pas mettre votre bague sous l’eau. Évitez ainsi de la garder sous la douche, en faisant la vaisselle, en vous lavant les mains et surtout en faisant le ménage. Les produits chimiques et ménagers sont néfastes pour l’or, l’argent et le platine. De même pour la transpiration: son acidité peut nuire au bijou. Il vaut mieux l’enlever  avant votre séance de sport. 

Mais après tout, une bague est aussi faite pour être portée! Elle doit vivre avec vous et vous accompagner toute votre vie ! Il est tout à fait normal que des traces d’usures y apparaissent.  

Question 7 : Qu’est ce que le rhodiage sur or blanc ?

L’or blanc est composé d’or pur (jaune) à 75% et d’autres métaux blancs, comme de l’argent par-exemple. Le problème, c’est qu’en mixant beaucoup de jaune avec un peu de blanc, on obtient un or jaunâtre, pas très séduisant, et plutôt mat. Ainsi, pour éviter cette couleur, on trempe le métal dans un bain de rhodium. Soudainement, la bague se pare d’un blanc éclatant ! Mais attention, cette fine couche de rhodium s’estompe avec le temps (de quelques mois à quelques années). Il est donc recommandé de retourner chez votre bijoutier pour donner un bain à votre bague et lui redonner son éclat de jeunesse ! 

Question 8 : Qu’est-ce que l’or gris palladié ? 

Souvenez-vous de la composition de l’or : 75% d’or pur et 25% de métal blanc. Et bien à la place de l’argent, on utilise le palladium, métal blanc, de la famille du platine, réputé pour sa dureté, sa résistance et sa belle couleur grise. Nous obtenons ainsi de l’or gris palladié (qu’il faudra tremper dans un bain de rhodium pour obtenir un or gris éclatant !).  

Question 9 : Qu’est-ce que le platine ?

Le platine, en joaillerie, est souvent appelé “platine 950”. Comme l’or blanc, le platine est en réalité, un alliage. Il est composé de 95% d’or pur et 5% d’iridium. Le poinçon du platine représente une tête de chien. 

Question 10 : Comment reconnaître un bijou en or ? 

Il existe de nombreuses astuces pour distinguer l’or véritable du faux. Tout d’abord, il faut regarder l’éclat de votre métal. L’or est réputé pour sa brillance inaltérable. Si vous estimez qu’il n’étincelle pas après l’avoir nettoyé, c’est que ce n’est sûrement pas de l’or. Cette technique marche, mais encore faut-il avoir des moyens de comparaison. 

Essayons autre chose. Regardez votre bijou. Si le métal présente des variations de couleurs, alors ce n’est pas de l’or. Peut-être est-ce du plaqué or ? 

Encore une petite astuce… Rapprochez votre bijou d’un aimant, il est attiré ? Alors ce n’est pas de l’or. Il n’est pas attiré ? Bingo, s’en est ! Enfin, une astuce qui ne vous laissera aucun doute : regarder les poinçons (lien).

Question 11 : Quels sont les poinçons pour l’or ? 

En bijouterie, le poinçon permet d’authentifier la valeur du métal : or, platine, argent. Il permet d’attester sa teneur de métal précieux (en carat). Ainsi, l’or pur à 99,99 % est un or 24 carats. A contrario, l’or pur à 37,5% est un or à 9 carats. 

En France, il existe plusieurs types de poinçons pour distinguer la pureté d’un métal.  Pour un or à : 

  •  9 carats : le poinçon représente un trèfle 
  •  14 carats : une coquille Saint-Jacques 
  •  18 carats : une tête d’aigle
  •  22 carats : une tête d’aigle entouré d’un octogone
  •  24 carats : un hippocampe 
Question 12 : D’où proviennent vos pierres ? 

Nos pierres proviennent du monde entier. Cela dépend de la pierre concernée. Par-exemple, la plupart de nos saphirs proviennent du Sri-Lanka. 

Les émeraudes viennent de Zambie ou de Colombie. Les spinelles sont extraits des mines de Birmanie. Quant aux diamants, ils viennent des bourses que nous connaissons: Tel Aviv, Bombay, Anvers ou New York. 

    Une information,
    un rendez-vous…
    Nous restons à votre écoute





    Uniquement
    sur rendez-vous

    Paris
    1 rue de Châteaudun
    75009 Paris

    BORDEAUX
    49 rue Camille Godard
    33000 Bordeaux