logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Cet été prenez soin de vos bijoux !

Qu’elles soient d’origines minérales ou organiques, les gemmes sont vivantes ! Et oui ! Elles scintillent, se parent de douces nuances parfois changeantes, fascinent par leurs jeux de couleurs multicolores, soulagent parfois par leurs vertus bienfaisantes…

Bref, vous l’aurez compris, elles nous séduisent !

Pourtant, si certaines pierres ont cette faculté de s’embellir avec le temps, d’autres, pourtant très connues, peuvent  s’éteindre un beau jour sans crier gare.

Petit focus sur ces pierres dites instables :

1) L’améthyste est la pierre la plus connue de la famille des quartz. Avec son nom tiré du grec signifiant « non ivre », elle a toujours été considérée dans l’Antiquité comme un talisman contre l’ivresse.

Vous la connaissez tous : elle nous offre une belle couleur violette, plus ou moins saturée en fonction de sa provenance : Brésil ou Afrique.

Et bien sachez que cette pierre est instable. En effet, si vous la portez trop longtemps sous les rayons d’un soleil estival, vous aurez peut-être la douloureuse surprise de récupérer une pierre totalement décolorée !

2) Il en est de même pour la perle. Elle est la plus précieuse des matières organiques, pouvant ainsi prétendre au rang de gemmes. D’ailleurs, elle sert de parure depuis 6000 ans !

Et bien la perle s’entretient avec le plus grand soin. Et pour cause : la conchyoline, enveloppe supérieure de la perle, peut se déshydrater à la suite d’un excès de chaleur. Elle va d’abord devenir terne puis se fendiller, pour finalement se déliter.

Attention également aux produits d’entretiens ménagers ! La perle risquerait de mourir sous l’effet des composants acides qui s’y trouvent !

Enfin, sachez que cette boule de nacre est également sensible à la transpiration, aux parfums et aux laques…

3) Enfin, vous vous êtes sûrement un jour extasiés devant l’ iridescence fascinante de l’opale. L’iridescence, ce sont ces reflets irisés rappelant les couleurs de l’arc en ciel qui se modifient selon l’angle de vue.

Souvent portée en pendentif, sur une peau bronzée, parfois en pierre de centre d’une bague, l’opale, pierre d’été par excellence, est elle aussi instable. Elle peut se déshydrater avec le temps, ce qui peut causer des fissures et diminuer l’iridescence.

Elle est également très sensible aux chocs, aux pressions, de même qu’aux cosmétiques, au savon et aux produits ménagers.

Mais rassurez vous ! Ces fissures pourront disparaître si vous trempez l’opale dans un bain d’huile, du banc de baleine ou de l’eau ! Et pour observer plus longtemps les beaux jeux de lumière de votre pierre, conservez-la dans de la ouate humide !

L’Atelier MÄHLER vous souhaite de bonnes vacances. Resplendissez, étincelez et profitez-en !