logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Histoire de la taille du diamant

La taille du diamant?

Vous avez surement déjà entendu parler de « taille ancienne » du diamant , de « demi taille » ou encore de « taille rose » …Non ? Allez… Et si je vous dis, en parlant du diamant, qu’il est un « brillant » ? Ah ! Ça y est ! Et bien je vous propose un petit focus sur la taille du diamant à travers le temps !

La taille du diamant , c’est à dire le fait de le facetter en donnant à la gemme sa forme ronde, date du XVIIème siècle !
Avant, nous avons plusieurs périodes : L’Antiquité, puis du Moyen-Age jusqu’au XIVème ; vient ensuite la période XIV – XVIIème et enfin, du XVIIème jusqu’à nos jours.

 La technique du “polissage”

Jusqu’au Moyen-Age, les Grecs, les Hindous, puis les Romains attribuaient au diamant des pouvoirs de guérison, de protection et de puissance . Les Romains avaient bien constaté que cette pierre possédait des propriétés exceptionnelles, en commençant par sa dureté ! Ils l’avaient même surnommée « Adamas », ce qui signifie « Indomptable ». Tout l’intérêt consistait alors à en posséder, peu importe sa forme, pourvu qu’il soit important.

Avec le Moyen-Age, commence le polissage des faces du diamant . La technique consiste à frotter 2 diamants l’un contre l’autre. Fallait y penser !
En 1400, des diamantaires parisiens donnent pour la 1ère fois une forme voulue au diamant .
La 1ère révolution n’est pas très loin : en 1475, le belge Ludwig Van Berckem met au point un semblant de technique de la taille « brillant ». Il utilise une meule en fonte saupoudrée de poussières de diamants. En mouvement, cette meule polit les faces du diamant avec suffisamment de finesse pour en révéler la brillance ! Cette technique est toujours utilisée aujourd’hui. La pierre tant convoitée devient lumineuse!

Néanmoins, et malgré leurs éclats souvent limités, les joailliers continuent à utiliser les « tailles roses », apparues en 1450, pour le pavage. Ce sont de petits fragments de diamants, sans épaisseur et sommairement facettés dans leur partie supérieure.

La taille brillant

Dès lors, les diamantaires européens n’ont de cesse de perfectionner les techniques de taille jusqu’au XVIIème ou le principe d’opposer des facettes symétriques et régulières apparaît. La taille ancienne voit le jour (c’est la fameuse pierre de famille) puis la ½ taille (58 facettes contre 57 aujourd’hui).
Enfin, à la fin du XIXème et début du XXème, un brillant mathématicien et diamantaire, Marcel Tolkowsky, met au point la taille parfaite, encore utilisée aujourd’hui : la taille brillant . Il découvre les proportions idéales qui optimisent la brillance et l’éclat de la pierre et les publie dans un recueil. Et oui ! Vous le savez maintenant, le fait de parler d’un brillant en désignant un diamant est faux ! Le terme qualifie un type de taille !

Pour en savoir plus, découvrir des diamants étonnants ou travailler sur un projet, n’hésitez pas à nous contacter !