Jusqu’au bout de ses idées…23 avril 2020

Pour cette nouvelle bague de fiançailles, les indicateurs sont au vert. En effet, les parents de Guillaume ont déjà fait appel à l’Atelier MÄHLER pour  une  transformation, quelques années auparavant. Très satisfaits par le résultat, ils m’ont envoyé leur fils aîné et leur future belle-fille l’année dernière pour leurs fiançailles. De cette rencontre était née une belle bague, toute en dentelle diamantée, très épurée et imposante.

Conquis par le travail de l’équipe, c’est, cette fois-ci, le second de la fratrie Guillaume qui me contacte. Le rendez-vous est pris. Nous nous voyons dans la semaine.

Le soir en question, j’accueille donc notre couple qui se présente à l’heure dite. Je découvre alors un grand et costaud gaillard, au sourire franc, au regard droit. Il est accompagné de Sophie, jeune fille pétillante et jolie, dont l’énergie et la spontanéité tentent de se dissimuler derrière une réserve de circonstance. Sourires, cafés et on s’installe.

Notre fiancée a bien étudié la question. Elle me fait rire. Très vite, sa timidité s’estompe au bénéfice d’un naturel et d’une fraîcheur délicieuse. L’historique familial joue probablement en la faveur de notre échange, mais j’ai le sentiment que nous sommes finalement trois amis qui se retrouvent pour discuter de choses et d’autres. C’est très agréable et rigolo à la fois!

Nous évoquons les formes du futur bijou, ses angles s’il y en a, son contour, ses pierres. Sophie est formelle: elle souhaite du diamant…tout en rajoutant, amusée et avec un humour complice, que celui de centre sera gros! Elle aime ainsi la douceur de l’or rose, plus velouté que le jaune et moins froid que le blanc. Je hoche la tête en signe d’approbation. Nous rentrons dans les détails des sertissages, de l’envers de la monture et de la largeur du bijou. Tout y passe. Le couple se prête au jeu avec assiduité et beaucoup d’intérêt. Puis nous nous séparons avec le sentiment d’avoir passé un excellent moment. L’heure est aux propositions…

10 jours après, une planche de dessins leur est envoyée. Sophie est sous le charme de l’un d’entre eux. Elle est emballée et sa joie est éclatante. Sauf…qu’elle aimerait modifier un détail: le sertissage des pierres dessinant les poires d’épaules. Je les ai imaginées encadrées par un élégant filet délicat; elle les souhaite en serti descendu, sans filet. Questions, conseils et…questions…encore…. Elle est hésitante et n’arrive pas à statuer. Malgré mon insistance bienveillante à opter pour le filet, elle doute et finit finalement par valider…mais non! Elle revient sur sa décision…Guillaume joue le rôle d’intermédiaire dans ces échanges qui s’éternisent. Les jours passent…et il faut se décider! Il a jeté l’éponge et je m’entretiens désormais avec sa fiancée. Elle aura finalement le dernier mot: ce sera un serti descendu!

La bague sera ainsi réalisée et remise au couple en soirée. Malgré l’excitation, elle n’aura le droit de la découvrir que  le jour des fiançailles. Quelle frustration pour notre Sophie et son caractère bien trempée. Sa joie sera à la hauteur de sa patience…Je vous livre ci-dessous son petit témoignage écrit, son plus grand remerciement étant son éclatant sourire, quelques jours plus tard, au bureau.

 

« Cher Jean-Philippe, merci encore pour la superbe bague que nous avons faite ensemble ! Elle est vraiment géniale et nous en sommes ravis ! L’aventure nous a beaucoup plus et nous vous recommanderons sans hésitation à nos copains! A bientôt! Sophie »

Une information,
un rendez-vous…
Nous restons à votre écoute





Uniquement
sur rendez-vous

Paris
1 rue de Châteaudun
75009 Paris

BORDEAUX
49 rue Camille Godard
33000 Bordeaux