logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

La dureté des pierres, un véritable critère de sélection.

Et si les pierres étaient dites précieuses en raison de leur dureté ?

La dureté des pierres

Vous connaissez bien sur les 4 pierres précieuses qui parent vos doigts et les illuminent de leurs charmes : le diamant, le saphir, le rubis et l’émeraude. Mais pourquoi sont-elles précieuses ? A cause de leur couleur ? De l’endroit d’où elles proviennent ? De leur dureté ? Focus sur le critère n°1 d’une pierre de qualité gemme…

Les gemmes sont des matières minérales ou organiques servant à l’art de l’ornement, de la parure ou de la décoration. Certaines d’entre elles, grâce à leurs caractéristiques, vont gagner l’appellation gemmes “de qualité gemme ». Elles vont donc être utilisées en joaillerie et haute joaillerie. Pourquoi ?

Car ces pierres ou matières organiques (corail, ambre, ivoire ou encore nacre) possèdent des caractéristiques : la beauté, mais aussi leur rareté et enfin, la durabilité (qui en réunit elle même 3 autres : la dureté, la ténacité et la stabilité).

Bague nacre et diamant

Prenons la 1ère : la beauté. La beauté est subjective. Même s’il existe des critères à peu près établis, elle reste néanmoins du domaine de l’émotion.

La rareté quant à elle va influer sur le prix de la pierre mais ne va pas lui permettre de se hisser au rang de pierre précieuse. Pour exemple, la tourmaline Paraïba qui atteint des prix bien plus élevés que beaucoup de saphirs mais qui n’est pas pour autant une pierre précieuse. Mais quelle couleur !!

La dureté des pierres
Enfin, la durabilité. Elle englobe la dureté, la ténacité et la stabilité. Tiens tiens…Voilà qui est intéressant.
Si nous observons les pierres précieuses actuelles, le diamant est la pierre la plus dure avec une dureté de 10 sur l’échelle de Mohs. Il est suivi par les saphirs et les rubis, à 9 et par l’émeraude à 8.
La dureté est donc un indicateur très important.
En joaillerie, on considère que la pierre sertie sur une bague portée tous les jours doit au moins être de dureté de 7. Et oui ! Et à partir de 7, nous avons les quartz (améthystes, citrines, cristal de roche), les tourmalines, les grenats et les beryls (aigues marines, morganites, émeraudes) puis les corindons (saphirs et rubis) et enfin, le diamant !

dureté des pierres : échelle de Mohs

En dessous de 7, vous prenez le risque de voir votre pierre accuser les chocs sans les assumer : égrisures, rayures, arêtes émoussées, cassures…
Alors, bien sur, ce serait dommage d’éliminer toutes ces autres pierres si belles et pourtant bien présentes.
Heureusement, il existe d’autres types de bagues dont la bague « cocktail », celle que, pour ces raisons de fragilité, vous ne portez qu’à l’occasion d’un diner chic et mondain, d’une soirée people ou encore avec votre amoureux !

Nous nous tenons à votre disposition pour étudier vos projets