logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

La topaze se dévoile

La topaze est connue depuis l’Antiquité. L’origine de son nom semble incertaine. Certains affirment qu’il provient de l’île grecque Topazios, aujourd’hui renommée « Zabargad ». D’autres, quant à eux, sont convaincus que son étymologie vient du mot sanskrit « tapaz », qui signifie « feu ».  Quoiqu’il en soit, avec son superbe éclat et ses riches et belles couleurs, la topaze a toujours autant séduit qu’intrigué. Focus sur ce fascinant cristal !

La topaze est une pierre fascinante. Et pour cause : elle a tout d’une grande !

D’abord sa dureté. Égale ou même supérieure à celle de l’émeraude (8 sur l’échelle de Mohs), elle lui permet d’être sertie en pierre de centre sans risque de cassure tout en lui garantissant une résistance aux chocs externes comme internes.

Sa couleur ensuite…ou plutôt ses couleurs ! Les cristaux de topaze offrent une richesse de couleurs étonnantes, allant du jaune  pâle au bleu sombre, en passant par l’incolore et le rose orangé.

Cette dernière, on l’appelle la topaze impériale. Elle est originaire de Russie et a été découverte au XIXème siècle dans les monts de l’Oural. Nommé ainsi en l’honneur du Tsar, c’est la plus noble, la plus belle, la plus chère. Elle associe avec subtilité et délicatesse le rose et des pointes d’orangé.

Malgré ces atouts, elle n’est pas la préférée des joailliers, qui ont jeté leur dévolu sur la bleue. Pourtant, cette couleur ne se retrouve que très rarement à l’état naturel. Ainsi, pour l’obtenir, elle est traitée par irradiation et chaleur. 

On obtient alors trois bleus classifiés : la « Sky blue », semblable à l’aigue marine, la « Swiss blue », de la couleur d’un ciel d’été, vif et soutenu, et la « London Blue », bleu sombre, associant une légère nuance de vert et de gris.

Les autres couleurs sont les rouges, appelées « cerise », et les précieuses, c’est à dire les jaunes, les roses, et les oranges.

On trouve les topazes en Russie, mais aussi dans le Colorado, au Zimbabwe, en Australie…les plus gros spécimen de topaze se trouvent au Smithonian Institute, avec l’un d’entre eux pesant 7725carats ! D’autres, bleu naturel, originaires du Brésil, reposent à Chicago au Naturel History Museum et pèsent respectivement 614 et 5890cts  tout de même !

Alors, si la topaze était utilisée dans la Bible par Saint Matthieu « pour éclairer les cœurs obscurcis de fidèles qui le suivaient », n’hésitez pas à la faire resplendir à votre doigt, tout comme les égyptiens qui la nommaient « pierre d’or ».

Et pour toute question et projet, contactez-nous !