logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Le grenat : une pierre fine éclatante!

Histoire du grenat:

Si le rouge vous est familier, sachez que le grenat se décline dans la plupart des couleurs (sauf le bleu). Vous connaissez donc certainement cette variété de couleur dite « croute de sang séchée », très commune, que l’on trouve un peu partout à la surface de la terre. Elle est reconnaissable à son rouge très profond sous la lumière naturelle virant au rouge marron (d’où ce nom particulier de couleur) à l’électrique.
Pourtant, on trouve des couleurs exceptionnelles de grenat, associées à des caractéristiques minérales étonnantes et performantes qui font de cette gemme une pierre fascinante. Focus !

Le grenat vient du latin granatus qui signifie grenade, comme le fruit dont la couleur lui est semblable.
Utilisé très tôt dans l’Histoire, on en retrouve les premières traces dans l’Antiquité égyptienne. Il servait alors de pierre d’ornement des parures des pharaons.
Plus tard, au Moyen-Age, on lui conférait des vertus de courage, de constance et de bravoure. Les chevaliers la portaient pour augmenter leur foi et leur vaillance.
On l’administrait également par voie orale, convaincu de ses vertus curatives, notamment contre la peste et les inflammations en tout genre !

Les variétés de grenat:

Techniquement, les spécimens principaux du grenat sont le pyrope, l’almandin et le spessartite, respectivement rouge brun, rouge violet et orange à brun-rouge.


Il existe pourtant bien d’autres variétés mixtes à partir de cette série :

– le grossulaire, incolore vert, jaune ou brun,
– le rhodolite, rouge rosé tirant vers le violet
– l’hessonite, orange foncé,
– le tsavorite, vert intense et lumineux,
– le démantoïde, vert clair avec une pointe de jaune… Il est d’ailleurs le plus prisé des grenats. Sa couleur verte est absolument incroyable, presque irréelle et son éclat dit adamantin (similaire à celui du diamant) fait de cette variété une pierre d’exception. On l’appelle d’ailleurs l’émeraude de l’Oural, du lieu de son extraction.


Le tsavorite le suit dans ces caractéristiques mais s’avère plus fragile et cassante au sertissage.

De dureté allant de 6,5 à 7,5 sur l’échelle de Mohs, le grenat se trouve un peu partout à la surface de la terre.
Notons néanmoins deux gîtes d’exception : ceux de Tanzanie et du Kenya qui offrent au monde des cristaux rose orangés. Appartenant à la famille des pyropes spessartites, on leur a donné le nom commercial de Malaya, ce qui signifie « banni » en raison de la difficulté à classer cette couleur étonnante dans le spectre classique des grenats.

Très utilisé dans la joaillerie, le grenat a le vent en poupe ! Vous voulez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter !