logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Et si on parlait héraldique ? C’est le moment de choisir la chevalière de vos enfants

C’est sur les champs de bataille du IXème siècle que l’héraldique a pris tout son sens. En effet, pour permettre aux armées alliées de se reconnaître, il a été nécessaire de leur attribuer des motifs particuliers, des couleurs et des symboles différenciants.
Puis, ces codes sont devenus armoiries au moment des Croisades, dès lors qu’elles sont devenues des récompenses accordées aux valeureux chevaliers qui avaient combattu pour la chrétienté.
C’est également à partir des Croisades que ces blasons sont devenus héréditaires.

Bon. D’accord. Mais ces armoiries, que représentent-elles au juste ?
C’est justement là que l’histoire devient passionnante ! Focus sur ce langage d’inités.

On y trouve plusieurs éléments :

D’abord, l’écu.
Il représente le bouclier du chevalier. Meilleur ami pendant les combats, il le préserve de la mort et ne le quitte jamais.
Avec le temps, sa forme a évolué et l’écu est devenu un support artistique pour y apposer ses actes de bravoures.
On le dit « «triangulaire », « ancien », « d’avant ou d’après 1600 », « moderne » ou « demoiselle »…C’est la forme du blason.

Les émaux
Il y en a 9, décomposés en 5 couleurs (Gueules : le rouge ; Azur : le bleu ; Noir : le sable ; Sinople pour le vert et Pourpre : le violet) , 2 métaux (l’or et l’argent) et 2 fourrures (Hermine et Vair).
Ils représentent à la fois le rang (roi, prince, pairs et les autres) et les vertus (force, foi, constance, pureté…) de la personne concernée.
Les meubles ou figures
Ce sont tous les objets qui se trouvent sur le blason. Leur nombre est infini. Ils représentent des actes de bravoures. On dit que les plus simples représentent les plus pures noblesses. On les nomme « croix », « chef », « bande » ou encore « chevron »…

Le timbre
Il fait partie des ornements extérieurs aux armoiries, au même titre que les tenants, les supports, le cri de guerre, la devise et le manteau.
Il s’agit par-exemple du casque ou du heaume, de la couronne, différente selon qu’elle coiffe un roi, un prince, un duc, un marquis…, des lambrequins, des cimiers…
Aujourd’hui, les chevalières se transmettent, se portent avec fierté et s’offrent à des moments importants de la vie.

Vous avez un projet ? L’Atelier MÄHLER se fera une joie de vous conseiller et de réaliser pour vous vos armes familiales.

EnregistrerEnregistrer