logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Le saphir n’est pas toujours bleu ?

« Ah bon !! Le saphir n’est pas seulement bleu ! Ça alors ! »

C’est souvent cette réponse que j’entends lorsque je propose des pierres colorées. Au fil de la conversation, je parle évidemment du saphir et de ses déclinaisons toutes plus étonnantes les unes que les autres. La réponse surprend souvent mes interlocuteurs. Focus sur les couleurs du saphir !

D’abord, il faut savoir que le saphir appartient à une famille de gemmes qu’on appelle les corindons. Il partage la vedette avec une autre variété aussi fameuse : le rubis !
Ainsi, saphirs et rubis sont des corindons. Ils ont la même structure cristalline et ce qui les différencie, c’est leur couleur ! Pour faire simple, disons que tout ce qui n’est pas rouge est saphir. Le reste, rouge, sera donc rubis !

 

Intéressons nous maintenant aux saphirs.

 

L’origine de ce mot vient de l’hébreu sappîr qui signifie « pierre bleue ». C’est vers 1800 que l’on a découvert que les rubis et saphirs étaient des variétés de corindon. Mais très vite, seule la variété bleue fut appelée saphir, les autres prenant des noms trompeurs comme « péridot impérial » pour le saphir vert ou encore « topaze orientale » pour le jaune !

Aujourd’hui, c’est très simple : les saphirs de couleur autre que le bleu sont désignés par « saphir + couleur ». On trouve ainsi du saphir vert, orange, rose, jaune, brun, blanc, du noir… et la liste est longue !

 

Les couleurs du saphir

 

Mais d’ou vient cette couleur ?

 

Et bien pour obtenir un cristal, il faut d’abord de la matière en fusion. On la trouve dans les entrailles de la terre. Au moment du refroidissement, la matière se cristallise, piégeant certains atomes chromateurs.

Ainsi, le bleu est attribué à la présence de fer et de titane, le vanadium nous donne le violet, le chrome le rose tandis que l’association vanadium et fer nous offre les plus beaux oranges !

 

La bague de Diane avec ses saphirs roses et jaunes

 

Et voilà ! Et si d’aventure, vous souhaitez connaître la liste des éléments chromateurs, apprenez donc cette formule magique : « Ti-va-chro-man- fer-co-ni-cu ? »