Le gouaché1 septembre 2021

Le gouaché : atelier parisien de bagues sur-mesure

Vous venez de nous quitter et déjà, tout un monde s’active derrière les portes du bureau de l’Atelier MÄHLER. Nous débriefons avec la dessinatrice de notre rendez-vous. Nous parlons de vous, de vos routines et passions, du duo que vous formez et dont vous allez officialisé l’alliance. Nos mots et idées se transforment en croquis puis en un gouaché.

Ce dernier, précis, minutieux et technique, représente fidèlement le joyau que vous aurez bientôt au doigt. Incontournable et essentiel dans notre métier, nous avons décidé de lui dédier ces quelques lignes. Focus sur le gouaché, un art incontournable de la joaillerie. 

Le gouaché, une étape incontournable de la joaillerie :

 

Le gouaché est à la joaillerie ce que le patron est à la haute couture : un guide. C’est un dessin technique, difficile à réaliser, d’une extrême précision, dont le but est d’orienter tous les artisans qui travailleront sur le projet : maquettistes, joailliers, gemmologues et sertisseurs. 

Il représente pour la toute première fois le bijou en volume et en couleurs. Il traduit la pensée de l’artiste et offre une représentation fidèle du futur joyau. 

Ainsi, le gouaché, outre sa vocation d’être le reflet du projet en question, permet d’en transmettre les principales informations : couleur de l’or et des pierres, taille, sertissage, volume etc… C’est une véritable base de travail, un plan technique du bijou sur lequel, comme sur un calque, l’artisan pose les pierres et construit la monture. 

Chez l’Atelier MÄHLER, nous proposons souvent une vue de face et une vue de profil. Selon la complexité du bijou, il arrive même que nous demandions à notre gouacheuse de dessiner un angle précis. 

Gouaché pour bagues de fiançailles - Atelier MÄHLER

Le gouaché, comment ça fonctionne ? 

 

Le matériel d’abord… 

 

C’est souvent sur un papier grisé que l’artiste peint ses créations. Pourquoi ? Parce que cette couleur permet de mettre en valeur l’éclat des pierres et notamment celui du diamant, difficile à réaliser sur un fond blanc. C’est une convention qui existe depuis longtemps chez les gouacheurs mais des historiens ont trouvé dans les archives de la place Vendôme, des gouaches utilisant du papier noir, crème ou encore marron. Le choix du support dépend finalement de la couleur des pierres montées sur la bague. 

Comme son nom l’indique, l’artiste utilise de la gouache. Plusieurs qualités lui confèrent cette utilisation : c’est une peinture couvrante et opaque, avec une multitude de teintes. Elle résiste bien au rayonnement ultraviolet, ce qui offre une meilleure conservation dans le temps.

Le pinceau quant à lui dépend du gouacheur, il est fin voire très fin. Certains en utilisent des différents en fonction de la partie peinte : arêtes ou facettes. 

Artisanat - bague de fiançailles sur-mesure

Les différentes techniques du gouaché : 

 

Son exécution nécessite un œil avisé et une main précise et peut demander plusieurs heures voire plusieurs jours de travail en fonction de la pièce réalisée. Comme le gouaché sert de lien entre le dessinateur et les joailliers, il doit être le plus réaliste possible. C’est pourquoi il existe différentes techniques permettant de normer et généraliser ce travail de longue haleine. 

Par exemple, la lumière doit toujours être représentée venant du haut à gauche en direction du bas à droite. Ensuite, les bijoux sont dessinés à échelle réelle afin de faciliter le travail du joaillier. Par convention, la couleur or ne vient pas d’un tube de gouache dorée. Elle est créée par des pigments de terres de sienne, d’ocre et de jaune. Au-delà de ces codes, chaque maison a ses propres secrets, comme par exemple, celui de diluer la gouache avec de l’eau gommée. 

Gouaché représentant bague de naissance - bandeau : saphirs et diamants - réalisation sur-mesure

Le gouaché chez l’Atelier MÄHLER … 

 

Chez l’Atelier MÄHLER les gouachés permettent d’abord de proposer une déclinaison de propositions au client. Ainsi, pour une bague de fiançailles, nous vous proposerons une déclinaison de trois bagues, vues de profil comme de face. Une fois que les fiancés ont jeté leur dévolu sur l’une d’entre elles, nous envoyons l’heureuse élue au maquettiste qui lui donnera une forme en 3 dimensions grâce à un logiciel spécialisé.

Vous connaissez la suite : choix de votre pierre centrale, création de la monture, sertissage, polissage et après toutes ces étapes, la belle vous revient enfin ! 

Pendant des siècles, les gouachés étaient peu exposés et souvent tenus secrets. Ils révélaient de superbes idées encore non exploitées.

Aujourd’hui ce savoir-faire d’exception est de plus en plus partagé car il révèle la précision et la beauté d’un bijou avant même qu’il ne prenne réellement vie à travers des matières et des pierres. L’Atelier MÄHLER a souhaité vous dévoiler quelques gouachés qui lui sont chers… les voici ! 

 

    Une information,
    un rendez-vous…
    Nous restons à votre écoute





    Uniquement
    sur rendez-vous

    Paris
    1 rue de Châteaudun
    75009 Paris

    BORDEAUX
    49 rue Camille Godard
    33000 Bordeaux