Les différentes tailles du diamant13 juillet 2021

Les différentes tailles du diamant - Atelier MÄHLER

Vous avez surement déjà entendu parler de « taille ancienne » du diamant, de « demi taille » ou encore de « taille rose »…Non ? Allez… Et si je vous dis, en parlant du diamant, qu’il est un « brillant » ? Ah ! Ça y est ! Et bien l’Atelier MÄHLER vous propose un petit focus sur les différentes tailles du diamant, d’hier et aujourd’hui !

La brève histoire du diamant et ses tailles : 

 Jusqu’au Moyen-Âge, les Grecs, les Hindous, puis les Romains attribuaient au diamant des pouvoirs de guérison, de protection et de puissance. Les Romains avaient bien constaté que cette pierre possédait des propriétés exceptionnelles, en commençant par sa dureté ! Ils l’avaient même surnommée « Adamas », ce qui signifie « Indomptable ». Tout l’intérêt consistait alors à en posséder, peu importe sa forme, pourvu qu’il était important.

Puis le Moyen-Âge est arrivé. Commence alors le polissage des faces du diamant. La technique consiste à frotter 2 diamants l’un contre l’autre. Il fallait y penser ! A l’époque, les diamants sont donc utilisés sous forme de cristaux octaédriques (deux pyramides placées ensemble, l’une sur l’autre, base à base). 

 La découverte de la meule, une révolution pour la taille des diamants ! 

En 1475, le belge Ludwig Van Berckem met au point un semblant de  technique de la taille « brillant ». Il utilise une meule en fonte saupoudrée de poussières de diamants. En mouvement, cette meule polit les faces du diamant avec suffisamment de finesse pour en révéler la brillance ! Cette technique est toujours utilisée aujourd’hui. La pierre tant convoitée devient enfin lumineuse ! 

C’est à cette époque là et plus exactement en 1477, que Marie de Bourgogne est la première femme à recevoir une bague de fiançailles en diamant offerte par l’archiduc Maximilien d’Autriche. Il est probable que la tradition de la bague de fiançailles en diamant débute avec cet événement.

Bague de fiançailles - taille moderne

L’arrivée de la taille rose :

Entre le 17ème et le début du 18ème siècle, les techniques s’améliorent et conduisent à la taille en rose. Les diamants sont alors réduits en trois facettes triangulaires ou plus, par multiple de 6, jusqu’à 24. Une feuille de métal est placée dans la pierre pour apporter de la lumière à la pierre. 

Découvrant l’utilité et l’importance de la taille, les diamantaires européens n’ont de cesse de perfectionner leurs techniques et c’est ainsi…  

Diamant taille rose - Atelier MÄHLER

L’apparition de la taille ancienne, un exploit ! 

… Que vers 1700, La taille ancienne voit le jour, c’est la fameuse pierre de famille ! L’exploit revient au vénitien, Vincenzo PERUZZI qui réussit à tailler un diamant à 58 facettes. Il se rapproche ainsi de la taille brillant, moderne à la fois par son nombre de facettes presque identiques et par l’ensemble de ses proportions. 

Seulement, la taille Peruzzi n’est pas parfaite… Elle suit encore la forme naturelle du brut, elle est plus carrée ou coussin que ronde. 

Diamant taille ancienne

Si vous souhaitez reconnaître rapidement une taille ancienne d’une moderne, regardez au centre de votre diamant. Si celui-ci présente un petit rond au fond de sa culasse, il s’agit alors d’une taille ancienne ! 

Le diamant demi-taille fait son apparition quelques années après. Beaucoup plus structuré dans sa conception, ce diamant se caractérise par sa grande table et sa couronne très basse. Les diamants de demi-taille existent uniquement pendant une trentaine d’années, ils sont moins nombreux que ceux de taille ancienne. Néanmoins, ils sont plus réguliers dans leur taille.

De la taille ancienne au brillant parfait :

En 1919, un brillant mathématicien et diamantaire, Marcel Tolkowsky, met au point la taille parfaite, encore utilisée aujourd’hui : la taille brillant. Il découvre les proportions idéales qui optimisent la brillance et l’éclat de la pierre et les publie dans un recueil : “Diamond Design”. 57 facettes suffiront à créer une forme absolument parfaite et intemporelle. 

Vous vous en doutez donc, le fait de parler d’un brillant en désignant un diamant est faux ! Le terme qualifie le type de taille dont nous venons de parler ! 

Diamant taille moderne - Atelier MÄHLER

Quelques autres tailles du diamant :

Enfin, les années 1920 ont apporté l’électricité et la taille de précision, de sorte que davantage de tailles fantaisies ont été développées, comme la taille Asscher ou la princesse, par exemple.

Cette dernière est d’ailleurs adaptée aux bijoux architecturés et aux lignes nettes. C’est une taille carrée avec généralement 76 facettes qui assurent un scintillement fort. Le saviez-vous ? Une taille princesse est d’ailleurs moins chère qu’un brillant rond de poids égal. 

Il y a une forme que nous apprécions chez l’Atelier MÄHLER, c’est la taille ovale. Les diamants présentés ainsi possèdent 56 facettes. Cette forme donne une élégance et une discrète modernité à la pierre. 

taille ovale

Vous l’aurez compris, des siècles de réflexion auront permis d’imaginer les plus belles tailles permettant de magnifier cette pierre si spectaculaire. Si l’une d’entre elle traîne dans votre tiroir, essayez de deviner sa taille. Une fois le test réussi, vous mériterez bien une bague sur laquelle la monter ! 

L’Atelier MÄHLER s’en chargera ! 

    Une information,
    un rendez-vous…
    Nous restons à votre écoute





    Uniquement
    sur rendez-vous

    Paris
    1 rue de Châteaudun
    75009 Paris

    BORDEAUX
    49 rue Camille Godard
    33000 Bordeaux