logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Or blanc? or gris? palladié? mais rhodié alors! Ah! du platine, finalement!!

On s’y perdrait n’est-ce pas? Alors, plutôt que de vous laisser dans le doute et l’incertitude, voici quelques explications:

Tout d’abord, l’or blanc et l‘or gris sont deux appellations pour le même métal. C’est de l’or pur à 75%, donc jaune, dans lequel on mélange d’autres métaux blancs, comme de l’argent par-exemple. Le problème, vous l’aurez deviné, c’est qu’en mixant beaucoup de jaune avec un peu de blanc, on obtient un or 18k jaunâtre, pas très séduisant, et plutôt mat.

Du coup, pour éviter cette couleur, on trempe le métal dans un bain de rhodium qui, soudainement, se pare d’un blanc éclatant! Mais attention, cette fine couche de rhodium s’estompe avec le temps (de quelques mois à quelques années) et très vite, réapparait l’affreuse couleur jaunâtre!

Intervient alors une nouvelle dénomination: l’or palladié! Qu’est-ce que c’est? Souvenez-vous de la composition de l’or: 75% d’or pur pour 25% de métal blanc. Et bien à la place de l’argent, on utilise le palladium, métal blanc, de la famille du platine, réputé pour sa dureté et sa résistance. De plus, il donne à l’or une belle couleur grise. Et bien voilà! On trempe ensuite l’or palladié dans un bain de rhodium pour la brillance et hop! le tour est joué! On obtient un bijou resplendissant dont la couleur et la brillance dureront bien plus longtemps que l’or blanc basique.

Mais alors: “Et le platine, c’est bien ou pas?” me direz-vous. Le platine est pur à 95%. C’est un métal naturellement blanc, mais bien plus dense que l’or, donc, plus lourd et donc, plus cher! Et le rendu quant à lui, en comparaison à l’or palladié, est très similaire. Après, c’est une histoire de goût!

Si vous avez des questions, des projets, l’Atelier Mähler se tient à votre disposition!