logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

Pierre du mois d’octobre: la tourmaline

Importée du Sri Lanka au début du 18ème siècle, la dénomination “tourmaline” vient du cingalais “tura mali“, signifiant “pierre aux multiples couleurs”.

Et pour cause! En fonction de sa composition chimique (fer, chrome, magnésium, lithium…), elle apparaîtra rose, rouge, violette, bleu, jaune, noir, brun, vert et portera le nom exotique de rubellite, indigolite, chromifère ou Paraïba…

En joaillerie, la tourmaline est une pierre très appréciée. Sa dureté est bonne, ses couleurs sont resplendissantes et sa brillance superbe.

La plus convoitée de toutes est la variété cuprifère (bleu-vert, vert-bleu). On lui doit cette couleur exceptionnelle à sa teneur en cuivre. Les prix naturellement sont à la hauteur de la beauté de cette gemme: certains specimen peuvent atteindre 10000€/carat. Les premiers gisements sont apparus dans l’état de Paraïba, au Brésil. D’autres mines ont été depuis découvertes, notamment au Mozambique ou au Nigéria.

Il existe d’autres pierres dont les couleurs rappellent celles de la Paraïba: c’est le cas de l’apatite, de la fluorite ou encore de l’aigue-marine de Santa Maria…Mais attention! Monter en bague une apatite ou une fluorite comporte des risques: à cause de leur faible résistance, le sertisseur peut les fendre. D’autre part, au bout de quelques mois ou semaines, vous risquerez d’être déçu car la très faible dureté de votre pierre entrainera égrisures et rayures!