logo Atelier Mähler

Menu

logo Atelier Mähler

Newsletter

Nouveautés et avant premières

Coordonnées envoyées

Comment souhaitez-vous être contacté ?

6 mois pour une bague

Six mois pour réaliser la bague de Diane et François, c’est un peu long me direz-vous. Et pourtant, c’est bien le temps qu’il nous a fallu pour arriver au bout de cette aventure initiée au mois de décembre 2018.

Diane et François viennent de me contacter. Ils se fiancent en 2019 et souhaitent donc faire faire une bague sur-mesure. Félicitations! Nous prenons donc rendez-vous pour la semaine suivante. Le jour en question arrive. Rencontre – échanges – explications… Tout se passe bien. Enfin, lorsque je leur demande la date de l’heureux évènement, ils m’annoncent qu’elle n’est pas arrêtée. A cet instant, certains d’entre vous doivent déjà faire le lien entre le long délai de réalisation et l’absence de date et penser: “Les 6 mois, c’est parce-que l’Atelier Mähler a privilégié les fiançailles proches en décalant donc la bague de ces amoureux! Pas sympa!” Et pourtant, ce n’est pas ça!

En réalité, François et Diane sont touchants: ils ont éprouvé l’un et l’autre beaucoup de difficultés à prendre des décisions rapides. Ainsi, chaque pierre, chaque dimension, chaque élément, chaque position a été murement réfléchi, discuté entre eux avec établissement d’un pour ou d’un contre et validé conjointement.

Ainsi, c’était parfois très drôle de constater l’implication active du couple et sa difficulté grandissante à faire des choix!

Mais finalement, à force de patience et de rendez-vous, nous sommes arrivés à la bague de fiançailles dont Diane avait toujours rêvé. Ouf! Ce bijou, le voici, accompagné d’un petit mot de l’heureuse fiancée.

“Merci Jean-Philippe pour votre patience et vos précieux conseils. Ils nous ont bien aidés à avancer dans cette aventure de notre vie, à y voir plus clair dans la nébuleuse “joaillerie” et à prendre des décisions. Le résultat est au-delà de mes espérances! Tout y est: la finesse, la gaieté, la couleur, la pureté et l’amour de François! Encore merci et à bientôt!”